mardi, mai 28, 2024
spot_img

#1000KM22: Plan B pour Piton Hyacinthe…

Les travaux avancent bien sur Piton Hyacinthe et plus précisément au droit du chantier où un pont est en construction en remplacement d’un radier. C’est 3km800 après l’entrée dans Chemin Henri Cabeu après la section RD27 que se situe ce chantier.

Ce matin les travaux de coulage de la dalle béton ont démarré avec plusieurs engins et équipes sur site. Toutefois le délai habituel de séchage pour ce type d’ouvrages d’art est de une semaine. Cette section sera donc toujours non praticable ce week-end pour la première session de reconnaissances en vue du Rallye des 1000KM (Samedi et Dimanche).

Ence qui concerne la troisième et dernière journée de reconnaissances Mardi 6 Décembre, l’incertitude règne encore car tout dépendra de l’état de séchage de la dalle. Il n’y a pas d garantie de pouvoir rouler sur ces 200m y compris Mardi (Gauche sur droite). Les usagers sont donc toujours contraints de rouler sur la voie d’évitement constituée d’une bosse en 0.30.

Capture écran caméra embarquée…

Certitude d’utilisation pour le rallye…

La seule garantie confirmée ce matin même encore sur place par l’équipe en charge des travaux: la voie sera disponible à la circulation pour le week end du rallye.

Or la question reste en suspend concernant les reconnaissances. Toutefois, l’organisateur dispose évidemment d’un plan B. « Si cette section n’était pas disponible lors de la dernière journée prévue de reconnaissances (Mardi 6 Décembre), nous publierions un additif. » expliquait le Président Patrick Agathe. « Pour raisons de sécurité, nous aurions évidemment toute latitude de programmer une session supplémentaire pour permettre aux équipages de reconnaitre spécifiquement ces quelques centaines de mètres. Afin de ne pas mobiliser un jour supplémentaire les équipages, pourquoi pas Samedi matin lors des vérifications administratives et techniques spécifiquement pour cette section…En tous cas, que tous se rassurent nous ne laisserions pas des équipages passer en mode compétition sur une section non reconnue. » terminait le Président de l’ASASud.

Il faut reconnaitre que Patrick connait particulièrement les contraintes et les obligations pour les équipages, lui-même ancien copilote de Johny Picard et désormais Président de l’ASASud et fréquemment directeur de course. L’avantage de Patrick est donc de connaitre et maitriser tous les aspects de la course.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais