lundi, mars 4, 2024
spot_img

Balles (et le reste) neuves pour Bryan Moussa…

Particulièreent remarqué (car remarquable) au volant de la modeste Peugeot 205 engagée en F2000/13, le maréchal ferrant le plus rapide de l’île Bryan Moussa est monté en gamme depusi quelques épreuves. Las, les affres de la mécanique l’ont pour le moment empêché de pouvoir faire étalage de son talent réel.

Après avoir fait l’acquisition d’une plus récente Peugeot 206 engagée toujours en F2000/13, l’ancien pilote de la très vieillissante 205 rouge s’est trouvé confronté à plusieurs soucis d’ordre mécanique en course. Le dernier en date avait d’ailleurs provoqué son abandon sans même avoir pu disputer une spéciale. « C’est une bielle qui nous a lâché alors que l’on pensait le moteur parfaitement refait. Avec mon copilote Stéphane (Duverger NDLR) on a donc sacrifié une bonne part de notre budget annuel pour refaire à neuf l’intégralité du moteur. A part les arbres à cames, tout a été refait. » déclarait le pilote avant de détailler: « les soupapes, les coupelles, ressorts, pistons, bielles etc, tout a été remplacé avec notre équipe. On a choisit de se donner toutes les chances de pouvoir exploiter cette nouvelle auto pour nous.« 

Après avoir cassé la tirelire, le tandem prendra donc le départ du 54e Tour Auto sans avoir de roulage dans l’habitacle de la 206. Du fait de ces sommes conséquentes et évidemment non prévues lors de l’acquisition, l’équipage est évidemment au plus juste en vue de l’épreuve phare du rallye à la Réunion. « Il nous manque encore un complément de budget pour être vraiment bien. Pour tout dire, il me manque 5 pneus pour être au niveau de nos prévisions.« 

Bryan et Stéphane font partie des jeunes pousses du rallye local et même s’ils ne disposent pas d’une voiture type Rally4 (qu’ils mériteraient pourtant largement au moins sur une course) je reste persuadé qu’ils doivent bénéficier des moyens nécessaires pour pouvoir concrétiser tout le bien que nous sommes nombreux à penser d’eux.

Certes de nombreux autres pilotes mériteraient une monte supplémentaire et avoir l’occasion de faire leurs preuves mais je reste toujours admiratif de l’entrain que ces deux là déploient. Rien que pour ça, si vous souhaitez et pouvez leur donner un coup de pouce pour ces 5 pneus, vous feriez nombre d’heureux au-delà de l’équipage…

cedric garcia
cedric garciahttp://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais