lundi, juillet 22, 2024
spot_img

Barber Park, victoire de Mc Laughlin, Grosjean si proche, si loin…

A se demander si l’animal totem du français Romain Grosjean ne devrait pas être changé de phoenix en dauphin. Mc Laughlin emporte sa première course de la saison en Indycar et sa quatrième en carrière au détriment de l’ex pilote de F1 qui termine deuxième pour la cinquième fois depuis son arrivée dans la formule de monoplaces US.

Sur le circuit permanent de Barber Motorsports Park, la course de 90 tours aura connu 7 changements de leaders. Grosjean s’élançait depuis la pole et menait les 30 premiers tours.

  • Leaders successifs
  • Romain Grosjean L1 à L30
  • Josef Newgarden L31 à L36
  • Scott Mc Laughlin L37 & 38
  • Romain Grosjean L39 à 59
  • Scott Mc Laughlin L60 à 62
  • Will Power L63 à 65
  • Romain Grosjean L66 à 71
  • Scott Mc Laughlin L72 à 90 (arrivée)

McLaughlin remporte sa quatrième victoire en carrière dans la Penske avec 1.7854 secondes sur le dauphin et vainqueur de la pole Romain Grosjean. Le pilote kiwi McLaughlin est ainsi le quatrième vainqueur différent en autant de courses.

Highlights Indycar Barber Park 2023

« J’appelle cela une « bonne stratégie », déclarait McLaughlin. Le champion en titre de la série Will Power a terminé troisième pour son premier podium de cette saison 2023.

Le duel entre McLaughlin et Grosjean a été splendide quand ils ont chacun fait leurs derniers arrêts au stand avec moins de 30 tours à faire. Grosjean plongeait pour la deuxième et la dernière fois au 61° tour. McLaughlin a fait son troisième et dernier arrêt trois tours plus tard, sortant des stands avec des pneus froids.

Au 64° tour Grosjean prenait la place de Mc Laughlin dans le dernier virage de ce tour et héritait de la place de leader quand Power effectuait son dernier arrêt ravitaillement au 66° tour.

McLaughlin se blotissait alors durant six tours à trois ou quatre dixièmes de seconde du Français. Grosjean avait utilisé tout son push-to-pass à ce point, tandis que McLaughlin en avait en réserve. Ainsi, lorsque Grosjean s’est écarté dans le virage 5 au 72° tour, McLaughlin a lancé son attaque en appuyant sur le bouton push to pass et créé un écart. Le duel entre ces deux hommes à ensuite été de toute beauté sans jamais dépasser les limites du fair play contrairement au kickoff de St Petersburg quand les deux hommes étaient entrés en contact provoquant l’abandon des deux alors qu’ils se battaient pour la victoire finale. « Nous sommes des coureurs; il suffit d’aller de l’avant », déclarait McLaughlin. « Nous avons parlé d’homme à homme (après Saint-Pétersbourg), et en ce qui me concerne et en ce qui le concerne, nous courons fort et juste et nous continuons. Pas de rancune entre nous. »

Après avoir perdu la position de leader, Grosjean a dû s’inquiéter du retour de Power qui revenait à une moins d’une seconde dans les derniers tours. Toutefois les gommes soft de Power ont commencé à se dégrader et Power devait se contenter de la dernière marche sur le podium final 1.4845 secondes derrière Grosjean.

« Ça fait mal », déclarait Grosjean, qui a mené 57 tours de course. « Les trois arrêts ne gagnent jamais à Barber, mais aujourd’hui les stands sont restés ouverts. Cela a donné à McLaughlin et à Power l’avantage sur les trois arrêts. Regardez les autres voitures qui étaient sur une stratégie à deux arrêts – 20 secondes derrière! On avait une voiture incroyable, on conduisait vraiment bien, on a donnée 100%, mais on a eu de la malchance avec ce drapeau jaune. Félicitations à Scott. Il méritait cette victoire. »

La stratégie de trois arrêts utilisée par l’équipe Penske pour McLaughlin, Power et Josef Newgarden a obtenu un coup de pouce au Tour 38 lorsque #51 Sting Ray Robb s’est arrêté à la sortie du virage 9 avec un problème mécanique. Les stands sont restés ouverts jusqu’à ce qu’un drapeau jaune de mise en garde complète soit demandée pour la voiture de Robb au 39e tour, alors que le leader McLaughlin a plongé dans les stands pour son deuxième arrêt juste avant la fermeture complète des stands durant cette période.

PosPilote#TOTAL TIME LeaderPIT
1Scott McLaughlin301:47:58.9401243
2Romain Grosjean2801:48:00.7255572
3Will Power1201:48:02.210033
4Pato O’Ward501:48:19.51462
5Alex Palou1001:48:19.91632
6Christian Lundgaard4501:48:22.47202
7Scott Dixon901:48:23.21702
8Alexander Rossi701:48:23.99833
9Felix Rosenqvist601:48:24.45083
10Marcus Ericsson801:48:24.95912
Classement final GP Barber Park 2023

Le vainqueur d’Indianapolis 500 en 2022, Marcus Ericsson, a maintenu l’avance du championnat de la série avec trois points sur O’Ward avec une modeste P10.

PosPiloteTotal
1Marcus Ericsson130
2Pato O’Ward127
3Alex Palou121
4Scott McLaughlin119
5Romain Grosjean115
6Josef Newgarden105
7Will Power104
8Scott Dixon98
9Kyle Kirkwood92
10Colton Herta85
Classement Indycar 2023 après Barber Park

Le mois de mai à Indianapolis Motor Speedway est le prochain pour la NTT INDYCAR SERIES, avec le Grand Prix GMR le samedi 13 mai sur la route et le 107ème Indianapolis 500 le dimanche 28 mai.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais