vendredi, mai 24, 2024
spot_img

Coup(s) dur(s) pour Prodrive, Master class pour Toyota…

Après le prologue en vue de l’ADDC23 (Abu Dhabi Desert Challenge 2023), les cartes sont totalement rebattues dès le premier secteur chronométré de 242km face à la montre. Dans un panorama splendide, les Toyota réalisent le hold up parfait en trustant les trois premières places dès le premier podium d’étape. Nasser Al Attiyah/ Matthieu Baumel s’octroient assez largement la position de leader devant leurs coéquipiers Al Rajhi/Gottschalk et la paire sud-africaine Lategan/Cummings.

Dès l’envol, à travers les dunes splendides, le plus rapide du Dakar 2023 est en tête et s’impose au final de cette première spéciale avec 6minutes 05 d’avance sur son coéquipier Al Rajhi. Le saoudien parvient à conserve la P2 avec un petit écran de « seulement » 3 secondes au bout des 242km de spéciale. Spécialiste incontesté du Rally Raid, l’ex tireur des JO (médaille de bronze aux JO de Londres), Nasser Al Attiyah notait évidemment les difficultés de son opposant préféré: « C’était une bonne spéciale. Nous avons pu attaquer sans rencontrer le moindre souci. Je ne suis pas pleinement satisfait des réglages de mon 4×4, je vais travailler là-dessus ce soir. C’est dommage que Sébastien soit en difficulté. Je suis désolé pour lui, mais d’un autre côté, c’est le rallye-raid... »

Loeb/ Lurquin BRX Hunter ADDC23 Shakedown

En forme de redite de l’édition 2022, la paire Loeb/Lurquin (BRX Hunter) est confrontée à de séreux soucis de fiabilité. De tels soucis que le leader du classement W2RC doit en rester là pour aujourd’hui et doit attendre son assistance depuis le PK38. « Nous avons rencontré un problème technique dès les premiers kilomètres et nous sommes maintenant arrêtés au kilomètre 38 … Nous devons désormais attendre l’assistance pour rejoindre le bivouac » indiquait sobrement le nonuple Champion WRC. Reste à voir si son T1 pourra être réparé et configuré pour repartir demain loin, très loin, trop loin de la tête de course. Dans l’optique du Championnat, il est déjà impossible pour le français de bien figurer au classement final de l’ADDC23 et s’il peut repartir n’aura qu’une mission: aligner les temps scratch pour marquer le plus de points possibles dans l’optique du Championnat.

Concernant l’autre pilote Prodrive Guerlain Chicherit (navigué par Winocq) de GCK Motorsport, il s’était plaint lors du Dakar de maux de tête récurrents qu’il attribuait à de sévères chocs en course. Las le mal semble bien plus profond puisque l’ex champion du ski extrême semble confronté au mal des Dunes (semblant de mal de mer en milieu lunaire). Le français a choisit d’en rester là et ne reprendra pas le départ demain dans l’attente d’une solution à ce problème de santé désormais identifié.

Chicherit/Winocq Hunter 23 Shakedown ADDC23

demain c’est une spéciale de 257km qui attend les concurrents avec une courte liaison de 107 km. Le tracé se fait sous forme de boucle autour de Qasr Al Sarab.

Pos.MarqueEquipageTeamEcart
1N. AL-ATTIYAH (QAT)/M. BAUMEL (FRA)#201 TOYOTA GAZOO RACING3h13m36
2Y. AL RAJHI (SAU)/ T. GOTTSCHALK (DEU)#207 – OVERDRIVE RACING+06:05
3H. LATEGAN (ZAF)/ B. CUMMINGS (ZAF)#211 – TOYOTA GAZOO RACING+06:18
4M. PROKOP (CZE)/ V. CHYTKA (CZE)#203 – ORLEN BENZINA TEAM+ 09:25
5J. YACOPINI (ARG)/ D. OLIVERAS (ESP)#204 – OVERDRIVE RACING+ 14:03
Classement ES1 ADDC23
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais