dimanche, juillet 14, 2024
spot_img

Damien Dorseuil en programme restreint, un boulevard pour Law Long…

Comme nous en sommes dans une vague concernant les grosses bestioles à la Réunion, il était impossible de passer à côté du cas Damien Dorseuil. Seul opposant réel face à Thierry Law Long compte tenu des montures algnées et de l’expérience de l’un et de l’autre, Damien est contraint de baisser le drapeau de ses ambitions avant même le kickoff 2024 à Saint Leu.

« Je suis encore en attente de réponse à des demandes de devis chez M Sport, » déclarait le pilote. « La Ford Festa MKII a souffert lors des 1000Km de l’an passé et nombre d’interventions sont nécessaires. » On se souvient que l’américaine était confrontée à des soucis de surchauffe le Dimanche matin avec en point d’orgue une température dépassant allègrement les standards à l’arrivée de Bassin Martin2. Le pilote était contraint lors de l’ultime spéciale de s’arrêter dans Notre Dame de longues minutes pour laisser respirer la Fiesta avant de pouvoir enfin repartir pour être finalement déclassée. Pour être très factuel une fois arrivé sur le shop M-Sport toutes les pièces sont accessibles online et pour commander, il « suffit » de rentrer vos données bancaires. Les demandes de devis concernent uniquement les changements standard de moteur.

Compte tenu des délais d’approvisionnement en pièces et des sommes colossales nécessaires, Damien ne pourra pas être aligné dès l’ouverture de saison. « Honnêtement, ce n’est pas la seule raison, » expliquait le pilote de la Ford. « D’une part la course à l’armement en terme de budgets obligatoires pour disputer le Championnat à Thierry (Law Long NDLR) sont tellement énormes que je ne pourrais viser un Championnat. Je ne m’alignerais au départ que de quelques épreuves que je choisirais quand toutes les conditions seront réunies. Le seul objectif sera la victoire sur des épreuves définies. En tous cas, pas de championnat complet pour moi. »

Par ailleurs, le pilote avec qui nous avons échangé est clairement en bad mood. « Tout comme mon copilote de l’an passé (Jérémy Hoarau dit Gégé NDLR) on en a gros sur la patate. On a énormément investi de notre temps, notre énergie et en moyens financiers. La déception est grande. On a passé notre temps à chercher du budget pour se hisser au niveau de Thierry (Law Long NDLR). 2024 sera donc une année de transition pour moi. Jérémy est totalement libéré et je sais qu’il cherche à rebondir pourquoi pas en métropole. En ce qui me concerne, ce sera un nouveau copilote à mes côtés. J’ai vraiment de retrouver le pur plaisir de piloter. Je reviendrais quand j’en aurais envie et quand tout sera prêt.« 

Selon toute vraisemblance, Damien ne ferait donc qu’une entrée tardive dans notre championnat avec comme seul et unique objectif de s’imposer sur les épreuves qui lui tiennent à cœur.

En l’absence de son plus farouche adversaire et de son concurrent préféré, sans faire offense au reste du plateau qui pour une bonne partie découvrira de nouveaux bolides, c’est un véritable boulevard qui s’ouvre à Thierry Law Long qui sera le seul à disposer d’une voiture que lui et son équipe connaissent parfaitement et d’un niveau de pilotage reconnu par tous. Septième titre déjà en vue? Non, c’est à la fin du concert qu’on paye les musiciens !

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais