dimanche, juillet 14, 2024
spot_img

Damien Dorseuil: je n’en peux plus de ne pas rouler…

Engagé à l’occasion du Rallye de Petite Ile 2024, le pilote devait effectuer son retour à la compétition après sa mise hors course du Rallye des 1000Km 2023. Habitué de la Ford Fiesta Rally2 depuis 2019 (version MKI puis MKII), Dam’s ne disposait pas de la MKII suite aux soucis moteur fin 2023. C’est donc à bord de la Ford Fiesta Rally4 qu’il avait déposé son acte d’engagement.

Malheureusement lors des vérifications techniques, l’extincteur de la « petite » Fiesta était percuté et la voiture non apte à être autorisée à prendre le départ. « Pour tout te dire, j’étais au petit déjeuner à Saint Leu quand j’ai appris la nouvelle, » confiait le pilote. « Certes on aurait pu se battre pour nettoyer l’habitacle et changer l’extincteur mais le délai était vraiment court et pour tout te dire j’ai perçu ça comme un mauvais signe. J’ai donc décidé d’en rester là pour ce Rallye et me contenter d’y aller en spectateur.« 

Une chose est certaine, un pilote reste un pilote quoi qu’il arrive. « J’en peux plus de ne pas rouler! mais je dois me résoudre à accepter la situation et malheureusement mes finances ne me permettent pas de prendre des risques d’autant que les budgets sont très difficiles à lever. » Avec l’échéance du Tour Auto fin Juillet et une ouverture des engagements prévue en Juin, le compte à rebours est pourtant bien entamé. « J’ai commencé à me renseigner pour trouver des solutions et essayer de participer à cette course. » Dès lors la question du choix due châssis se posait compte tenu de développements récents sur lesquels nous revenons prochainement. Après tant d’années sur Fiesta Rally2 puis quelques essais avec la Rally4, cet acte manqué du RPI24 ne signifierait-il pas une piste différente? Passer d’une Rally2 à une Rally4 n’est-il pas finalement un gap trop important? C’est en souriant que Damien reprenait: « Peut-être…c’est vrai que j’ai eu l’occasion de rouler depuis 2019 sur presque toutes les Ford récentes… » Certes mais il n’a toujours pas touché la Fiesta Rally3 apparue en 2022 par le biais de M-Sport Pologne et notamment sa version Evo apparue en cours de saison 2023 avec Jon Armstrong.

« Le Rally3 m’intéresse évidemment. J’ai notamment vu rouler Dominique Hoarau avec et ça a l’air d’être une sacrée voiture. Je l’ai d’ailleurs appelé dès le lundi après le Petite Ile car il a fait un super rallye. J’ai effectivement commencé à prendre des renseignements sur plusieurs solutions. Je roule en Ford depuis plusieurs années mais je reste un vrai fan de Renault. Ma première voiture était une Clio et j’ai été baigné plus jeune avec la top Clio Williams de Tonton. La passion me pousse vers la Clio pour des raisons historiques même si finalement je n’ai jamais roulé avec cette marque en compétition à la Réunion. »

Pour être juste, Damien connait Renault en compétition puisqu’a disputé le Rallye d’Antibes à plusieurs reprises sur Renault Clio (2013 à 2015) ainsi que plusieurs finale de Coupe de France (2010, 2012, 2013). « Par contre la raison me pousserait davantage vers la Ford puisque je connais le fonctionnement de cette marque depuis 5 ans. Pour le moment rien n’est fait puisqu’on en est juste au stade de prise de renseignements avec plusieurs fournisseurs et je me suis donné jusqu’à fin Juin-début Juillet. Il est vrai que j’ai entamé des prises de renseignements mais rien de concret puisque je n’en suis pas encore au stade d’une proposition formelle. Ça avance mais franchement ça parait difficile même si une fois encore je n’en peux plus de ne pas rouler en course.« 

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais