vendredi, avril 19, 2024
spot_img

Egalité en tête du volant Peugeot 208, avantage Bangui….

Certes ils ne sont que trois à disputer la « formule de promotion » du constructeur sochalien à la Réunion. Le volant ne tient pas compte des coefficients de rallye et toutes les épreuves se valent donc d’un point de vue comptable. Notez également que seuls les 4 meilleurs résultats seront pris en compte lors du décompte final.

Pour être complet en ce qui concerne la réglementation spécifique de ce volant, lors d’un rallye, une victoire de classe Rally4 (tous concurrents compris même hors volant) rapporte 3 points bonus supplémentaires. Complémentairement, tous les concurrents au volant disposent d’un quota de pneumatiques et doivent OBLIGATOIREMENT utiliser le carburant préconisé. ETS interdit !

En début de saison, c’est le rookie en volant Joël Boyer qui signait le carton plein: Victoire au volant et victoire de classe Rally4. Sur ce même Rallye du Sud Sauvage, les redoublants Miranville (les frères Ulrich et Thomy) terminaient P2 devant Franck Lauret alors que Nazim Bangui partait à la faute dans l’ES3 (Piton des Goyaves2).

Au Rallye de Saint Leu, c’est cette fois le tandem Miranville qui s’imposait devant Boyer et Bangui alors que Franck Lauret lâchait un score vierge (abandon). Le Tour Auto, la plus longue épreuve de la saison voyait Nazim Bangui signer sa première victoire en volant devant l’inévitable Joël Boyer puis les Miranville.

La RDE23 aura permis à Nazim de soighner sons score en ajoutant 3 points bonus à sa victoire grâce à son succès en Rally4. De son côté Joël Boyer limite le débours avec une nouvelle P2 alors qu’Ulrich et Thomy signent un nouveau podium de volant en prenant un plaisir immense tout en poursuivant leur progression.

Au cumulé Joël Boyer conserve donc les commandes de la série après 4 épreuves devant Ulrich Miranville et Nazim Bangui alors que la fin de saison de Franck Lauret pourrait bien s’arrêter là (en tous cas avec cette voiture).

PosPiloteRSS23RSL23TARR23RDE23Cumul
1Joël Boyer20+317171774
2Nazim Bangui0142020+357
3Ulrich Miranville172001451
4Franck Lauret1400DNS14
Classement cumulé 4/6

Toutefois, il convient de se projeter sur les options possibles d’ici la fin de saison dans le cadre de ce volant 208. Ainsi si l’on tient compte dès à présent du joker (plus mauvais résultat) à retrancher, les résultats font apparaitre une hiérarchie différente. Dans ce contexte, Nazim et Joël sont à égalité juste devant Ulrich.

PosPiloteRSS23RSL23TARR23RDE23Cumul 1 Joker
1Nazim Bangui0142020+357
2Joël Boyer20+317171757
3Ulrich Miranville172001451
4Franck Lauret1400DNS14
Classement corrigé Volant 208 4/6

Néanmoins, les sports mécaniques détestant les égalités, il convient de noter que Nazim Bangui possède davantage de victoires (2) que son concurrent Joël Boyer (1). A ce petit jeu, c’est désormais Joël Boyer qui est positionné en challenger et doit impérativement s’imposer devant Nazim. Nous entrons dans le money time et désormais il faudra jongler encore plus finement entre attaque à outrance et rythme safety. Par ailleurs, Ulrich reste largement en lice et en cas de faux pas des deux plus rapides (sans faire offense aux frangins évidemment) c’est bien les surnommés « bouchons », rois des mariages en cabriolet qui pourraient bien rafler la mise…

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais