vendredi, mai 24, 2024
spot_img

Et boum à Portimao…

Nouvelle série majeure à démarrer sa saison 2023 en course cette fin de semaine avec le MotoGP. Après les séances officielles de tests officiels durant l’intersaison, les riders vont devoir confirmer sur le manège de Portimao au Portugal leurs choix du week end passé sur ce même tracé lors des ultimes tests. Les choix stratégiques et techniques ont été passés en revue et désormais il va falloir confirmer par le chrono le bien fondé de ces choix.

C’est donc sur le circuit extrêmement vallonné que le Championnat du Monde démarre cet exercice. Il est à noter que pour une fois, le MotoGP démarre par un circuit européen. L’an passé Portimao était le 5° GP de la saison et disputé fin Avril. Le nom officiel du circuit et du GP l’Algarve vient du nom de la région d’implantation de ce circuit au sud du Portugal ,Portimao étant la ville portuaire située à une trentaine de kilomètres. Ce tracé parcourt les collines au long de ses 4km692 et a été inauguré il y a 15 ans. La première série internationale deux roues à avoir affronté ce tracé est la série soeur du World Superbike. L’utilisation de ce circuit bosselé remonte à 2020 pour le MotoGP et marquait ainsi le retour des proto Moto au Portugal. La série reine ne se rendait plus au Portugal depuis 2012.

Célébrissime spot de Portimao avec énormément de relief…

Très bosselé, avec du relief, plusieurs compressions, Portimao est un moment de bravoure avec plusieurs sections à aborder à l’aveugle. Le circuit compact dispose de 6 virages à gauche et neuf à droite. La ligne droite des stands développe 970m. Les virages 3,5 et 13 sont particulièrement lents et permettent aux plus agressifs de « tenter un truc ». Néanmoins chaque gros freinage ne doit pas occulter la nécessité d’être au millimètre puisque chacune de ces courbes conditionne un enchaînement rapide qui exige une sortie exemplaire pour les aborder.

2023 devrait être une saison particulièrement animée. Un seul rookie (Augusto Fernandez Gasgas Tech3) fait partie de la meute et tous les autres sont donc aguerris au rythme et aux divers tracés en MotoGP. Au vu des derniers essais sur ce même circuit, certes les Ducati sont un ton au-dessus, mais le rythme sur un tour doit être confirmé en conditions course sur le temps long. 2023 marque également l’introduction d’un très long calendrier avec pas moins de 21 confrontations jusqu’au 26 Novembre à Valence en Espagne. Le Samedi sont également disputées des courses Sprint qui conditionneront largement l’approche stratégique pour la course dominicale.

Course sprint comment ça marche?

Attaque maximale attendue en Course Sprint

L’ordre de départ de la course sprint sera donné par les résultats des qualifications. Notez que les résultats des qualifs conditionnent la grille de départ de la course sprint ET de la course du Dimanche. La course sprint attribué la moitié des points d’une course traditionnelle mais les résultats n’influent en rien sur l’ordre de départ de la course du Dimanche. Il s’agit d’engranger des points supplémentaires au championnat et l’exercice y sera bien différent d’une course dominicale. Les qualifications du matin seront essentielles dans l’objectif d’une victoire en sprint. Les 9 premiers pilotes à passer sous le drapeau marquent des points selon le barème 12, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point.

Précision absolue exigée à Portimao Fabio Quartararo (Yamaha) credit polarityphoto

Enfin, outre les batailles attendues entre les différentes écuries, il faudra également surveiller de très près les bagarres au sein de chaque écurie. Comme toujours lors des courses sur piste, le principal concurrent reste son compagnon d’écurie disposant des mêmes moyens. La différence se faisant uniquement par la qualité du pilotage et de la finesse des réglages. Chaque pilote cherchera dès le premier GP à se positionner comme leader de l’équipe vers qui tous les moyens doivent être concentrés. Francesco Bagnaia (Ducati) y détient le record de la piste en 1’38.725 (Qualifs 2021) alors que le meilleur tour en course est la propriété de Fabio Quartararo (Yamaha) en 2022 en 1’39.435 au dixième tour. Retenez également la vitesse maxi signée évidemment par Ducati (Andrea Dovizioso) en 2020 à 351.7 km/h. L’an passé, Fabio Quartararo s’y était imposé devant son compatriote Johann Zarco.

Notez que le changement d’heure pour la France (passage à l’heure d’été) se fait dans la nuit de Samedi à Dimanche à 2h00 du matin. Le Portugal est situé dans le fuseau horaire GMT.

IntituléDuréeLocalEuropeRéunionAntilles
Vendredi 24 Mars
FP145′10h4511h4514h4506h45
FP260′15h0016h0019h0011h00
Samedi 25 Mars
FP30′10h1011h1014h1006h10
Qualifications 115′10h5011h5014h5006h50
Qualifications 215′11h1512h1515h1507h15
Course Sprint12 tours15h0016h0019h0011h00
Dimanche 26 Mars
Warm up10′09h4510h4512h4506h45
Course25 tours14h0015h0017h0009h00
Programme MotoGP Portimao 2023

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais