samedi, avril 20, 2024
spot_img

Histoire de frangins, les furious dutch…

Dans les sports mécaniques, la passion se partage fréquemment entre frères (souvent issus de parents passionnés de sports mécaniques). Il est fréquent de suivre les évolutions de fratries. Le Solberg au plus haut niveau (Peter et Henning) au début du siècle, les Franceschi au niveau national ou Eclapier en local à la Réunion sont parmi les nombreux exemples. Il est beaucoup plus rare de voir une fratrie rouler en duo dans un habitacle. Néanmoins, le plateau local fourmille d’exemples: les Turpin (qui reviennent cette saison), Corré (programmés également pour un retour), Miranville (il y a deux ans en VMRS et en volant 208 l’an passé) ou autre Payet (Olivier et Jean Lou), la liste est loin d’être exhaustive…

Tom Coronel WTCC credit Eurosport

D’autres disciplines permettent évidemment ce partage. Les Leclerc (Charles et Arthur) poursuivent leur carrière au plus haut niveau en monoplace. Certains exemples sont à relever. Ainsi des jumeaux paraissent plus enclins à partager leur amour des sports mécaniques. Les frères Tim et Tom Coronel sont de ceux là. Les jumeaux néerlandais sont de véritables furieux. Tom a été un acteur majeur du WTCC avec deux titres en indépendants en 2006 et 2009 après avoir plié le ETCC toujours chez les indépendants. Il faut dire que le jeune homme de 51 ans le mois prochain possède un palmarès pour le moins fourni avec un début de carrière en monoplaces et une soif immodérée pour les voyages et les séries « exotiques ».

Coronel Dakar Tim pilote, Tom copilote credit Marcel Vermeij pour Rallymaniacs.com

En début de saison, il était associé à Tim à l’occasion du Dakar. Tim est tout autant fondu que son jumeau mais s’est plus précisément impliqué dans les formules monotypes davantage qu’en monoplace malgré quelques petites incursions épisodiques. Ces deux là font la paire (en même temps pour des jumeaux, quoi de plus normal!) et se sont associés en vue du Dakar depuis 2009 partageant l’habitacle avec visiblement énormément de plaisir. Bien que Tim l’ai joué solo à plusieurs reprises en buggy en emportant d’ailleurs sa classe, la paire s’est rapidement reformée jusqu’à cette année. Dans le duo au Dakar, c’est Tim qui est au volant.

Une des particularités de Tim et Tom Coronel est de ne jamais se départir d’un partage de cette passion en communiquant abondamment sur leurs réseaux sociaux. Difficile de trouver une image ou l’un des deux au moins fait la tronche. Cette particularité de prendre systématiquement du recul en ayant conscience de leur chance de vivre ces aventures est le meilleur exemple d’une carrière riche, remplie et réussie. L’essentiel est là: faire les choses sérieusement (preuve en est leurs palmarès respectifs) sans se prendre au sérieux.

« Houston on a un problème, mon copilote dort. Que faire », un des nombreux partages de Tim sur Twitter
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais