mardi, juin 18, 2024
spot_img

Hold-up de Jorge Martin, Pedrosa accrocheur…

« Martinor » confirme son rang à San Marino en signant son deuxième score parfait de la saison après le GP d’Allemagne mi-Juin. Pour ajouter à la douloureuse, Jorge Martin (Ducati) signait également la pole Samedi. A retenir également un nouveau triplé Ducati avec Bezzecchi en dauphin et le leader du Championnat Bagnaia qui complète le podium.

Il faudra également retenir de ce Grand Prix la bonne forme du jockey espagnol Dani Pedrosa, qui revenait en course pour la deuxième fois cette saison au guidon de la KTM et accroche une P4 en Sprint Race et en GP en introduisant en course pour la première fois un châssis full carbone.

De retour après son gros choc de la semaine passée à Barcelone, le Champion en titre et leader du classement Pecco Bagnaia semble s’être remis correctement en selle même si on l’a vu clairement souffrir au guidon de la machine de Bologne en terminant uniquement au mental.

Jorge Martin s’est montré intraitable, imparable, littéralement inarrêtable ce week end à Misano. Certes Bezzecchi souhaitait plus que tout s’imposer à domicile sur le circuit Marco Simoncelli mais une séquelle de blessure le contraignait à disputer la P2 à son leader Bagnaia sans parvenir à revenir au contact de Martin.

Particulièrement respectueux et ami à la ville de Bagnaia, Bezzecchi n’a jamais pris le moindre risque inconsidéré pour passer « le patron ». Néanmoins, il parvenait par deux fois à devancer Pecco. Le best rookie 2022 ne peut que concéder quelques points supplémentaires au redoutable Martinator.

Jorge Martin aura signé le meeting parfait en cochant toutes les cases en vue du Championnat. Il lui manquera toutefois dans les stats le meilleur tour en course signé par Bagnaia au L7. Jorge Martin revient ainsi à moins d’un « full meeting » de Bagnaia. Littéralement survolté, le jeune espagnol de Ducati prenait les commandes de la course principale dès l’extinction des feux en signant le hole shot pour ensuite s’échapper solo. Derrière Bezzcchi et Bagnaia s’échangeaient plusieurs fois la place de dauphin avant que le pilote VR46 ne parvienne à porter le coup décisif.

Derrière ce trio, le wildcard Dani Pedrosa s’est plusieurs fois montré dans la selle des Ducati au guidon d’un concept novateur avec la KTM équipée d’un châssis full carbone. Bravo au samouraï mais celà ne peut que jeter un froid sur le reste du peloton qui voit là un retraité franc tireur leur damer le pion dans le peloton de tête…

Au championnat, le trio de tête à San Marin se distingue au championnat avec un écart face aux poursuivants emmenés par Brad Binder (KTM). Bagnaia reste solide leader de la série même si Martinor est plus que jamais menaçant et désormais en pleine confiance.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais