samedi, avril 20, 2024
spot_img

KTM introduit une innovation majeure avec le full carbone…

Les constructeurs européens disputant le MotoGP n’en finissent plus d’introduire de nouvelles techniques et technologies dans la série ultime de deux roues. Après les excroissances aéro de ces dernières années, le costructeur autrichien KTM a introduit en course pour la première fois un châssis 100% carbone sur la moto du pilote de test Dani Pedrosa, wildcard à San Parino.

Alors que le MotoGP évolue habituellement avec différents alliages à base d’aluminium pour ses cadres constituant les poutres structurelles, KTM travaille depuis u moment sur la définition de cadres 100% carbone.

Comme dans toute série de sports mécaniques, la base reste « light is right ». L’utilisation de matériaux plus légers permet ainsi de répartir le poids minimum des bolides de façon plus pertinente. Le but est toujours de limiter les masses suspendues et les rapprocher du sol au maximum.

L’utilisation du carbone ultra léger permet ainsi aux ingénieurs de répartir le poids du cadre précisément. Les lests utilisés sont ainsi placés où bon leur semble. Les poutres supérieures sont ainsi au plus léger et compensées par un ajout de poids en partie basse du cadre.

L’autre avantage de l’utilisation du carbone réside dans sa flexibilité potentielle qui, là encore, se calcule lors de la phase de conception. La rigidité absolue est une contrainte notamment en moto en phase d’appui latéral. La capacité du carbone a présenter une dose de flexibilité et reprendre sa forme initiale est une des pistes sur laquelle travaille KTM en tests avec Dani Pedrosa depuis plusieurs mois. Trop de torsion est problématique autant que trop de rigidité.

Ce phénomène fin bien connu de la sphère des sports mécaniques sur 4 roues répond au paradigme suivant: la caisse doit travailler pour épouser au mieux le revêtement et permettre ainsi une motricité accrue. Il en va de même en deux roues ou la recherche de la motricité est permanente.

Véritable révolution technologique, l’utilisation du carbone par KTM est à surveiller de très près. Ce travail de fond a été rendu possible par l’expertise du constructeur autrichien qui développe une gamme de VTT descente THP depuis longtemps. Ainsi l’utilisation du carbone s’est répandue dans la conception des cadres VTT et a permis un regain très net de performance sans sacrifier à la résistance structurelle de l’ensemble.

Notez que le carbone n’est pas la seule piste de solutions structurelles sur laquelle travaille différents constructeurs. Ainsi en Extrem E (off road 100% électrique) les voitures Oddissey 21 utilisent un nouvel alliage: le Niobium (du nom de son élément principal Nb). L’acier contenant du niobium résiste à la corrosion et est plus fort et plus léger que l’acier pur. Le niobium est, avec l’or, le seul métal qui se laisse forger à froid par l’artisan. Vu les boites que les pilotes d’Extrem E se mangent régulièrement sans rien de grave (pour le moment) pour les pilotes, l’utilisation du Nobium semble pertinente.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais