samedi, avril 20, 2024
spot_img

La Formula E en Europe à Berlin…

Deuxième double header de la saison dans la formule de monoplaces 100% électrique et premier week end à deux courses européen. Le meeting de Berlin aura tenu une fois encore toutes ses promesses en terme d’âpreté des combats sur le tracé éphémère de la capitale allemande.

Course1: Jaguar en patron sur la piste allemande…

09 EVANS Mitch (nzl), Jaguar TCS Racing, Spark-Jaguar, Jaguar I – Time 6, action during the 2023 Berlin ePrix, 6th meeting of the 2022-23 ABB FIA Formula E World Championship, on the Tempelhof Airport Street Circuit from April 21 to 23, 2023 in Berlin, Germany – Photo Joao Filipe / DPPI

Jaguar TCS Racing est le grand vainqueur en signant un doublé au terme d’une course folle qui aura vue pas moins de 190 dépassements sur la piste durant cette septième manche de la saison. Mitch Evans et Sam Bird trustent le classement après 53 changements de leader.

Durant les 43 tours de course, les positions se sont interchangées en permanence à tous les étages du peloton. La pole avait été signée par Sebastian Buemi (Envision Racing) plus tôt le Samedi matin. Jaguar décroche un doublé et est passé très proche d’un deuxième triplé historique pour le motoriste avec un Buemi qui se faisait tasser par Günther en toute fin de course.

Wehrlein (Porsche) marquait de précieux points après être parti d’une bien modeste P15 au départ. Il termine dans le top 10 et gardait alors les commandes de la série. La domination insolente de Porsche en début de saison est mise à rude épreuve par les voitures à moteur Jaguar.

Course 2: le kiwi Cassidy revient au contact de Werlhein…

Nick Cassidy, Envision Racing , 1st position,

Le néo-zélandais Nick Cassidy (Envision Racing) aura été le plus malin au terme de la 8° course de la saison. Il aura su patienter et attendre le moment le plus propice pour porter une attaque décisive et se défaire des concurrents du peloton de tête.

Le circuit éphémère de Berlin-Tempelhof a donné lieu à une deuxième course très tactique de nouveau très riche en dépassements avec pas moins de 172 manoeuvres sur cette seule course. Le Kiwi est parti huitième et a pris la tête au 25e tour. Il gérait ensuite parfaitement sa stratégie avec son ingénieur en mixant à la perfection performance, rythme et gestion de l’énergie.

Il s’agit d’une véritable masterclass dans cette série atypique avec la position de lead conservée pendant une vingtaine de tours.

Notez que les deux places de pointe au départ avaient été signées par le duo Cupra. Le plus sérieux concurrent du vainqueur sur cette course était Jake Dennis (Andretti motorisé par Porsche) qui échoue à une demi-seconde du vainqueur sans jamais avoir été en mesure de s’emparer de la position de pointe. Le Britannique se console après une série de trois courses sans avoir marqué le moindre point avec cette P2 à Berlin.

La troisième marche du podium est signé par le français Jean-Eric Vergne (DS Penske) qui a reconnu qu’il n’avait pas le rythme nécessaire pour défier l’Envision à moteur Jaguar qui a finalement atteint la plus haute marche. Néanmoins le pilote tricolore assure un podium sur cette course alors que le cap de la mi-saison vient d’être franchit.

Le leader de la série Pascal Wehrlein (Porsche) s’élançait depuis la P6 après s’être plaint d’un mauvais rythme d’un tour en qualifications. Il tentait évidemment de suivre le rythme des hommes de tête mais devait se contenter d’engranger de précieux points et terminait finalement P7.

La course la plus remarquable a sans doute été celle de Maximilian Günther, 21e sur la grille de départ. Le pilote Maserati a enchaîné le premier podium de l’équipe lors de la septième manche et s’est hissé sixième le lendemain.

Le polesitter Robin Frijns au volant de l’ABT CUPRA n’a pas pu suivre le rythme des leaders et a chuté à la 17e place à la fin, tandis que son coéquipier et compatriote Nico Mueller s’est mieux comporté avec une neuvième place à domicile pour inscrire les premiers points de l’équipe dans l’ère GEN3.

Wehrlein conserve néanmoins la place de leader à la mi-saison alors que Porsche éprouve de nettes difficultés en piste par rapport au début de saison tonitruant du constructeur allemand. L’écart par rapport aux poursuivant se réduit rapidement et il est impératif pour Porsche de trouver des solutions.

PosPiloteTeam
1PASCAL WEHRLEINPorsche100
2NICK CASSIDYEnvision96
3JEAN-ÉRIC VERGNEDS Penske81
4JAKE DENNISAndretti Avalanche80
5MITCH EVANSJaguar76
6ANTÓNIO FÉLIX DA COSTAPorsche68
7SAM BIRDJaguar62
8SÉBASTIEN BUEMIEnvision57

L’avantage de TAG Heuer Porsche au classement des équipes continue également de s’estomper, l’équipe Envision Racing propulsée par Jaguar n’ayant plus que 15 points de retard en deuxième position.

PosTeamTotal
1TAG HEUER PORSCHE FORMULA E TEAM168
2ENVISION RACING153
3JAGUAR TCS RACING138
4DS PENSKE107
5AVALANCHE ANDRETTI FORMULA E103

Prochain rendez-vous en Formula E sur le mythique tracé monégasque dont le parcours a été modifié l’an passé. Le meeting est fixé en date du 6 Mai pour la neuvième manche de la série.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais