vendredi, mai 24, 2024
spot_img

La tête à l’envers…

En vue de la troisième confrontation de la saison, les écuries engagées dans le Championnat du Monde de Formula 1 communiquent à qui mieux mieux sur cette épreuve australe. Au début de l’automne dans l’hémisphère sud, les teams ont donc rendez-vous en Australie du côté de Melbourne à Albert Park. Le nom de ce circuit est également et avant tout le patronyme de la petite bourgade à quelques kilomètres de Melbourne qui tire son nom de l’époux de la reine Victoria. Tout au fond de la baie de Port Phillip, le circuit d’Albert Park fait partie du circuit depuis 1996, année du premier GP dans cette ville du Sud de l’Australie. Auparavant, c’est la ville d’Adélaide qui accueillait la F1.

Depuis la modification notamment de l’enchaînement T9/T10, Melbourne est bien plus rapide grâce également au resurfaçage en totalité de ce circuit semi-urbain. Dans la configuration actuelle, 2 zones de détection DRS sont programmées (entre les T6 et T7 puis entre les T12 et T13). Avec longs enchaînements assez rapides, Albert Park se situe dans un véritable écrin autour du lac éponyme. Développant aujourd’hui 5km278, le tracé propose 14 virages très différents les uns des autres (9 à droite et 5 à gauche). Une des sections les plus spectaculaires reste le T8 suivi d’un enchaînement droite gauche en pleine charge avec le DRS activé jusqu’au T9.

Le record du circuit en course appartient à Charles Leclerc (Ferrari) en 1’20.260 depuis 2022 et le dernier tour de course. La pole avait été signée avec un retentissant 1’17.868 par le même Charles Leclerc. Il était d’ailleurs le seul à être passé sous les 1’18.

Le Grand Prix 2023 développe 58 tours cette année encore soit une distance de 306km124.

Avec des Ferrari toujours aussi perfectibles et pas vraiment à leur avantage, 2023 s’annonce bien plus difficile pour Leclerc cette saison. RedBull fait évidemment figure de favori sur ce tracé rapide. Totale décontraction chez RBR avec notamment une nouvelle coiffure (qu’on espère éphémère pour Max) arborée aux portes du bush australien. En vue de cette épreuve, RBR a également réalisé un joli coup de comm en souhaitant bon retour à la maison du taureau au local de l’épreuve: Daniel Ricciardo.

Chez Mercedes, on souhaite avant tout pouvoir se battre contre ces diables verts d’Aston Martin pour espérer un podium. Compte tenu du profil d’Albert Park, Aston et ses lignes aéro efficaces du même acabit que les RBR semble en position de force. Les autres écuries attendant avec impatience le retour en Europe, coïncidant traditionnellement à la montée en charge des innovations technologiques.

IntituléDuréeLocalEuropeRéunionAntilles
Vendredi 31 Mars
Free Practice 160’0012h3003h3005h3021h30(J-1)
Free Practice 260’0016h0007h0009h0001h00
Samedi 1er Avril
Free Practice 360’0012h3003h3005h3021h30(J-1)
Qualifications60’0016h0007h0009h0001h00
Dimanche 2 Avril
Course58 tours15h0006h0008h0000h00
Programme Melbourne 2023

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais