mardi, mai 28, 2024
spot_img

Loïc Grondin et Kevin De Berge out pour la première étape…mais continuent…

La première étape du Rallye des Corbières se sera résumée à une seule boucle pour le tandem inédit Loïc Grondin/ Kevin De Berge (Hyundaï i20 Rally2). Confrontés à des soucis d’embrayage dès la sortie du parc fermé, le duo aura tout tenté pour fixer le problème d’embrayage de la coréenne. C’est donc avec un retard conséquent (pour le moins) que l’équipage parvenait finalement à se pointer sur la ligne de départ de l’ES1.

Malheureusement, la fatidique barre des 15 minutes de retard avait été dépassée et l’équipage aura pu disputer les deux premières spéciales avant de s’attendre à être déclarés hors course au regroupement suivant. Déception légitime pour Loïc et Kevin qui souhaitaient avant tout engranger de l’expérience et du roulage. Il faut dire que compte tenu de leur retard à la sortie du parc, les conditions de roulage étaient difficiles avec des tracés très pollués par les voitures précédentes (une petite trentaine). Néanmoins, la Direction de Course ne notifiait pas la mise hors course et l’équipage pouvait continuer…

Bonne nouvelle donc pour l’équipage dont l’objectif est désormais de prendre du plaisir et retrouver certains automatismes…

Néanmoins, l’équipage prenait ses marques et signait des chronos cohérents bien que très éloignés du peloton de tête emmené par Yannick Vivens/ Elodie Vave (Citroën DS3 Rally2) qui sortent leaders de la première boucle devant Jeremie Turco/ Damien Borne (Skoda Fabia Evo Rally2 +5s9) et Eric Rousset/ Christophe Sauce (Citroën C4WRC +10s6).

Concernant l’autre paire réunionnaise Joël Boyer/ Théo Grondin (Peugeot 208 Rally4), cette première boucle s’est déroulée sans soucis majeur avec comme objectif de se caler parfaitement dans l’habitacle de la 208 chaussée de Pirelli de chez Rossel Compétition. « J’ai eu du mal à rentrer dans le rythme…il nous a fallu un peu de temps pour se caler. On l’a abordé un peu comme un shakedown. » expliquait le pilote. « Pour la deuxième boucle, Yohan (Rossel NDLR) va nous mettre des réglages moins « confort » et ça va me forcer à attaquer. En tous cas passée la première spéciale, Théo est vraiment au top. Il m’ecourage vraiment et me donne confiance surtout dans le rapide. On n’est pas encore aux objectifs fixés par Yohan, on va voir ce que l’on peu faire au deuxième passage.« 

CLEQUIPAGE VOITURE CLASSE 
1VIVENS YannickALLE ElodieCitroën DS3R5/Rally210m25s0
2TURCO JeremieBORNE DamienSkoda FABIAR5/Rally2+ 00:05.9
3ROUSSET EricSAUCE ChristopheCitroën C4A8W+ 00:10.6
4LECHARTIER AyrtonMANENT RoselyneSkoda FabiaR5/Rally2+ 00:32.4
5FASSIO BertrandEUSTAQUIO PhilippeAlpine A110RGT/FRGT+ 00:35.4
6CARDENAS BenjaminFONTANA AlexandraPeugeot 306F214+ 00:43.4
7GRONDIN LoïcDE BERGE KévinHyundai I20R5/Rally2+ 00:46.9
8ESPINASSE LionelGAIOT ClarisseSkoda FABIAR5/Rally2+ 00:50.1
9PUEYO FlorentROUCHE NathaliePeugeot 208Rally4+ 00:52.7
10SERIEYS JeremieCRESPIN StéphaneRenault CLIO R3R3+ 00:58.3
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais