mardi, juillet 23, 2024
spot_img

Malik Unia absent aux 1000? en tous cas, pas de BMW 318i

Malik Unia ne sera pas, quoi qu’il arrive, aligné au départ du Rallye des 1000KM à bord de sa performante BMW 318i compact. Ecarté du classement à l’arrivée de la Ronde de l’Est sur tapis vert, il connaissait par la suite les affres de l’abandon lors du Rallye de Saint Joseph avec un moteur littéralement explosé dans les Lianes.

« Ce n’est vraiment pas de gaieté de coeur, » nous confiait-il. « Je ne serai effectivement pas au départ des 1000 avec ma BMW. La mise hors course dans l’Est avait grillé mon joker et l’abandon au Saint Joseph annihilait définitivement toutes nos chances à Danyal et moi de nous battre pour la Coupe F2000 ou le Championnat. Je cherche évidemment d’autres solutions mais en arrivant en fin de saison sans enjeu sportif, impossible de trouver les budgets nécessaires à un nouveau moteur. Je cherche éventuellement d’autres pistes, quel que soit le véhicule et ma place dans la caravane mais honnêtement, ça semble difficile.« 

La BMW 318i compact engagée dans la classe 14 a subit une avarie moteur majeure durant l’avant dernière course. « C’est difficile à comprendre. Les roues se sont bloquées d’un seul coup sans aucun soucis préalable: pas de perte de puissance, pas d’alerte, rien. Ce moteur a 750km de course et en principe il est fait pour encaisser 1200km…après démontage on a vu le vilebrequin sectionné. C’est sans doute un pallier qui a lâché ou une fixation de pallier. Dur à avaler, on était plutôt bien, on s’amusait bien avec Johny Picard et Yann Beurard et quand j’ai passé la quatrième dans les Lianes, le train arrière (c’est une propulsion NDLR) s’est bloqué. » D’autant plus rageant et incompréhensible pour l’équipage et l’équipe qui les entoure que Malik avait opté pour une approche plutôt secure: « On avait baissé la puissance moteur à 252cv à la place des 280 habituellement disponibles. J’avais également demandé la reprogrammation du rupteur 400 trs/min plus bas en passant de 8.600 à 8.200 tours. Malheureusement c’est clairement un manque de réussite. Peut-Être une vis de pallier qui a trop vibré…on ne saura jamais! En tous cas j’ai gardé le vilebrequin, il est tranché net, c’est impressionnant de voir un tel vilo préparé équilibré cassé comme ça!« 

Dans son malheur lié à cet abandon, Malik s’en sort toutefois à moindres frais mêmes s’ils sont financièrement importants. Imaginez le train arrière se bloquant sur le plateau de la Crête! « Ouais, c’est vrai. Sur la Crête en haut, on touche le rupteur à fond de 6…là l’addition aurait été bien plus sévère voire dangereuse! » concédait l’ex champion de la Réunion.

Malik se projette évidemment sur la prochaine saison tout en entrouvrant quelques portes deci-delà. « A priori on repart sur la 318, de toutes façons, quoi qu’il arrive, il faut la refaire. J’avais déjà commencer à travailler sur un autre moteur et certaines pièces manquantes devraient arriver prochainement.« 

Alors Malik toujours sur BMW mais pourquoi pas sur une monture plus récente. « J’aimerais évidemment, » souriait-il. « Cela fait des années maintenant que je roule sous les couleurs BMW et notre coopération est plutôt positive pour les deux parties. Pourquoi pas... »concluait-il.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais