mardi, juin 18, 2024
spot_img

Mi-saison 2023, les regards déjà vers 2024…

Alors que les équipages de rallye vont entamer leur deuxième moitié de saison du Championnat de la Réunion des Rallyes à l’occasion de la Ronde de l’Est 2023 (RDE23 les 16 et 17 Septembre prochains, le travail vers 2024 a déjà démarré.

En effet, c’est ce soir que la ligue de Sport Automobile de la Réunion (LSAR) tient assemblée avec entre autres points à développer, le calendrier 2024.

Chaque club organisateur déposera donc les dates qu’il souhaite en vue d’organiser ses épreuves de la saison prochaine. Selon les dernières informations, chaque club a une idée bien arrêtée sur les épreuves qu’il souhaite organiser.

Ainsi l’ASAPromo qui a organisé le Rallye de Saint Leu en format régional cette année souhaite switcher vers un format national. Lors de la remise des prix de cette épreuve, la commune de Saint Leu accompagnait ce souhait du club sudiste en validant cette volonté.

En ce qui concerne le club ASA Sud en charge du Rallye des 1000Km, l’épreuve emblématique du club présidé par Patrick Agathe reste sur les mêmes souhaits avec une épreuve 2024 qui commence déjà à se dessiner par le biais d’une mise e scène plus conséquente que celle de cette saison 2023 qui se déroulera du 8 au 10 Décembre.

En ce qui concerne l’ASASMER qui a en charge la prochaine manche du calendrier 2023 comme nous l’avons vu, leur solide équipe peut légitimement prévoir deux épreuves au calendrier 2024 avec, pourquoi pas un Régional + un National.

Enfin, le club ASA Réunion déjà en charge du classique Tour Auto Rallye de la Réunion a déjà reçu les demandes fermes et affirmées de la commune de Petite Ile pour une édition 2024 RPI24 (Rallye de Petite Ile) et de la commune de Saint Joseph (RSJ24) qui ont d’ailleurs toutes deux écrit en ce sens à la Ligue. Ces deux communes demandent que leurs épreuves soient organisées par l’ASAR. Le club dyonisien se retrouverait donc de nouveau avec 3 épreuves.

Avec un total de 7 épreuves potentiellement inscrites, reste à la Ligue et ses membres à définir la politique globale: soit une des épreuves ne serait pas inscrite au Championnat (ce qui serait fâcheux convenons -en) ou bien notre Championnat local reviendrait à ses fondamentaux avec 7 épreuves inscrites et pourquoi pas une manche joker.

Il faut dire que dans le cadre d’un Championnat amateur comme le nôtre, la possibilité de retrancher son plus mauvais résultat permettrait à tout équipage de pouvoir honorer certaines événements familiaux sans avoir à choisir entre cette pure passion qu’est le rallye et le vie « civile ». Par ailleurs, compte tenu de la mécaique, tout équipage ne verrait pas sa saison risquer de s’effondrer en cas de panne mécanique (qui arrive même aux meilleurs).

Par ailleurs ce système déjà expérimenté par le passé permet de primer la performance et pas seulement la régularité. Tout est affaire de choix. Premiers éléments de réponse au terme de la Réunion de ce soir pour y voir un eu plus clair quand à ce qui nous attend la saison prochaine.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais