samedi, avril 20, 2024
spot_img

Perez vainqueur, Verstapen impérial et Alonso 100° podium…

Le GP d’Arabie Saoudite tenu toutes ses promesses sur un circuit littéralement parfait. Quelques virages redessinés, des échappatoires plus grands, une surface toujours aussi parfaite et lisse (un véritable billard) et de l’action de bout en bout. Perez s’impose sur la ligne après s’être envolé depuis la pole, Verstapen termine juste derrière et après moule rebondissements Alonso signe son 100° podium à 41 ans…

Tout s’était mis en place en amont de la course our pouvoir assister à un GP épique. Le circuit est tout simplement quasi parfait et offre le revêtement le plus lisse de la saison sur le deuxième tracé le plus long (après Spa). Dès avant le week end, Leclerc se voyait pénalisé de 10 places de pénalités sur la grille en raison de l’utilisation d’un troisième boitier de gestion (2 par saison) suite au désastreux Barhein. Dès les FP, les RBR étaient très nettement au-dessus du lot mais lors des qualifs, Verstapen restait sur le carreau au début de Q2 avec un arbre de transmission cassé. Perez s’adjugeait la pole devant Leclerc et Alonso. La RBR devant Alonso au départ, Mercedes en embuscade devant Ferrai et les deux Alpine en Q3. Leclerc P12 sur la grille et Verstapen P15 laissaient entrevoir des équations multiples. Alonso avait déclaré que Max serait de retour sur le podium et P2 à mi-course.

Dès le placement sur la grille, Alonso commettait la boulette, 15cm trop à gauche de son emplacement et se verrait par la suite pénalisé d’une pénalité de 5 secondes lors d’un arrêt, nous y reviendrons. A l’envol Checo tentait de le tasser mais le taureau des asturies ne s’en laissait pas compter en s’emparant de la position de leader dès le premier virage.

Alonso leader au départ

Toutefois dès l’activation du DRS Perez en embuscade déposait littéralement l’Aston Martin et prenait les commandes pour ne plus jamais les quitter hors les passages au puit.

Verstapen et Leclerc se lançaient alors tous deux dans une remontée infernale. Leclerc coincé un moment derrière Hamilton le dépassait finalement au 10° tour alors que le britannique se voyait prévenu par un drapeau noir et blanc pour manoeuvres de louvoiements trop appuyés. Leclerc faisait donc sauter le bouchon britannique. Dans le même temps Verstapen poursuivait son rythme infernal remontant comme un diable le peloton. A l’occasion d’un safety car survenu peu après le tiers de course, Alonso passait aux stands pour changer ses gommes et subir sa pénalité de 5 secondes. Las, le mécanicien placé à l’arrière positionnait le bras de levée en contact avec l’Aston Martin avant le terme des cinq secondes de pénalité. Las la Direction de course mettait du temps (beaucoup trop) pour prévenir d’une pénalité supplémentaire de 10s pour non respect de la pénalité initiale. Au terme de cette période de safety car, Verstapen ressortait P4 et profitait du regroupement de la meute.

Hamilton était alors pris en sandwich entre les deux Ferrari leadées par Sainz. La voiture de sécurité s’effaçait au 21° tour et Hamilton saisissait sa chance un tour plus tard en passant Sainz. Verstapen de son côté profitait du retour du DRS au 23° tour en activant son dispositif dépassant Russel. Le Champion était alors sur le podium provisoire. Un tour plus tard, il récidivait sur Alonso cette fois et se retrouvait donc P2 lancé sur les traces de son coéquipier Perez alors largement plus loin. Le pronostic du pilote Aston se voyait confirmé alors qu’on passait le cap de la mi-course avec Verstapen revenu à la deuxième place. Profitant d’une piste dégagé et d’air frais, Verstapen alignait les bons tours pour revenir à environ 5 secondes de Perez toujours leader.

A ce moment de la course, les radios se mettaient à crépiter au fil des tours. Leclerc revenu derrière Sainz se languissait de cette position sans paraitre toutefois en mesure de revenir tenter une attaque sur son coéquipier et même au-delà de la barrière d’une seconde permettant l’activation du DRS. Enorme frustration du monégasque expliquant une fois la course terminée avoir tirer le meilleur ed sa voiture sans avoir de possibilité.

De son côté, radio Verstapen se faisait de nouveau entendre avec un pilote se plaignant ostensiblement de sa boite de vitesse (comme à Barhein au demeurant). Revenant au fil des tours, Perez ne s’en laissait pas compté et signait le meilleur temps au tour au 38° lui permettant d’envisager un pont supplémentaire au Championnat. Alors que le mur RBR demandait à ses pilotes de rester sur l’objectif chrono initial, le bouillonnant Verstapen lâchait les watts et s’emparait du point supplémentaire lors du 50° et dernier tour en pestant par la suite concernant son équipe peu claire sur ses indications à ses pilotes quant au meilleur en cours. Cette saison 2023 sera, comme nous l’indiquions dans nos reports précédents comme un mano a mano épique entre les deux pilotes RBR. Checo est désormais sûr de son niveau et Verstapen estime qu’en tant que Champion en titre il doit être prioritaire. RBR sera contraint à un moment ou un autre de mettre les choses au point avec ses pilotes et compte tenu des égos surdimensionnés de tout pilote de monoplace te notamment de Perez et Max, ce sera un moment compliqué. A quelques tours de l’arrivée c’était alors Radio Mercedes qui multipliait les appels à Russel pour l’enjoindre à se coller à moins de 5 secondes d’Alonso. Dès lors la possibilité d’un recours de Mercedes en raison du non respect de la pénalité pointait son écho. Finalement Russel échouait dans cet objectif pour u peu plus de 3 dixièmes de seconde.

Perez s’imposait sous le drapeau à damiers juste devant Verstapen alors qu’Alonso signait une troisième place. Il s’agissait de son 100° podium en carrière. Peu après, la direction de course pénalisait Alonso de 10s de pénalités, le repoussant hors du podium, un temps attribué à Georges Russel. Finalement cette pénalité (bien tardive) était effacée puisqu’annoncé au pilote trop tardivement ne lui ayant jamais permis d’avoir une lecture stratégique claire. Alonso était donc confirmé sur son podium.

Formula One F1 – Saudi Arabian Grand Prix – Jeddah Corniche Circuit, Jeddah, Saudi Arabia – March 19, 2023 Aston Martin’s Fernando Alonso drinks champagne on the podium after finishing third place in the Saudi Arabian Grand Prix before he was handed a 10 second time penalty that drops him to fourth place in the final results REUTERS/Rula Rouhana
PosPiloteteamChrono
1Sergio PerezRED BULL RACING HONDA RBPT1:21:14.894
2Max VerstappenRED BULL RACING HONDA RBPT+5.355s
3Fernando AlonsoASTON MARTIN ARAMCO MERCEDES+20.728s
4George RussellMERCEDES+25.866s
5Lewis HamiltonMERCEDES+31.065s
6Carlos SainzFERRARI+35.876s
7Charles LeclercFERRARI+43.162s
8Esteban OconALPINE RENAULT+52.832s
9Pierre GaslyALPINE RENAULT+54.747s
10Kevin MagnussenHAAS FERRARI+64.826s
Classement final GP d’Arabie Saoudite 2023

Au classement provisoire, Verstapen pointe donc en tête seul grâce au point bonus du meilleur tour au 50° tour. Néanmoins cette passe d’arme laissera sans doute des traces avec l’adjonction de retours précis du Champion concernant un soucis récurrents de la boite de vitesse. L’ambiance n’est pas au beau fixe et le caractère affirmé (qu’on aime ou pas) de Max promet des positionnements placés sous le signe de l’intransigeance. Sainz et Hamilton sont à égalité P4 alors que Stroll malgré son abandon à Jeddah reste devant Leclerc. Certes, nous n’en sommes qu’au début d’une très longue saison mais d’ors et déjà Ferrari est en difficultés derrière RBR, Aston Martin et Mercedes qui prévoit un changement de paradigme technologique prochainement.

George Russell (GBR) Mercedes AMG F1 W14. 19.03.2023. Formula 1 World Championship, Rd 2, Saudi Arabian Grand Prix, Jeddah, Saudi Arabia, Race Day. – www.xpbimages.com, EMail: requests@xpbimages.com © Copyright: Bearne / XPB Images
PosPiloteTeamPTS
1Max VerstappenRED BULL RACING HONDA RBPT44
2Sergio PerezRED BULL RACING HONDA RBPT43
3Fernando AlonsoASTON MARTIN ARAMCO MERCEDES30
4Carlos SainzFERRARI20
5Lewis HamiltonMERCEDES20
6George RussellMERCEDES18
7Lance StrollASTON MARTIN ARAMCO MERCEDES8
8Charles LeclercFERRARI6
9Valtteri BottasALFA ROMEO FERRARI4
10Esteban OconALPINE RENAULT4
Classement Pilotes après Jeddah

Certes, nous n’en sommes qu’au début d’une très longue saison mais d’ors et déjà Ferrari est en difficultés derrière RBR, Aston Martin et Mercedes qui prévoit un changement de paradigme technologique prochainement.

PosTeamPoints
1RED BULL RACING HONDA RBPT87
2ASTON MARTIN ARAMCO MERCEDES38
3MERCEDES38
4FERRARI26
5ALPINE RENAULT8
6ALFA ROMEO FERRARI4
7HAAS FERRARI1
8WILLIAMS MERCEDES1
Classement Teams après Jeddah

Le prochain rendez-vous F1 se disputera de nouveau sur une piste urbaine mais présentant des caractéristiques fort différentes des deux premiers terrains de jeu. Au terme de cette prochaine course de Melbourne différents types de circuits et de premières conclusions pourront être tirées avant l’Azerbaïdjan.

Article précédent
Article suivant
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais