vendredi, avril 19, 2024
spot_img

Première victoire de Dorseuil…

La Ronde de l’Est 2023 (#RDE23), quatrième manche du Championnat de la Réunion des Rallyes aura permis à Damien Dorseuil de signer sa première victoire de la saison et à son navigateur sa première victoire en carrière. La Ford Fiesta MkII Rally2 enlève la mise dans l’est de la Réunion devant la Skoda Fabia Rally2 de Barret/Couhet et la Ford Fiesta MkI Rally2 de Sam Caw Freve/Joseph.

Coup de théatre dès l’entame…

Les rangs en vue de la bagarre aux avant postes se seront clairsemés dès la première épreuve de vitesse disputée Sainte Marguerite 1. Le leader du Championnat Thierry Law Long/ Mohamad Balbolia (VW Polo Gti Rally2) partait à la faute dans chemin Safer et perdait une vingtaine de secondes à s’extirper d’une fâcheuse position suite à une SRSG sur une plaque de paille de canne à sucre. D’emblée, Damien Dorseuil signait le meilleur chrono alors que Sam Caw Freve était victime d’une crevaison, concédant 1m28 d’un bloc. Les autres Rally2 n’étaient pas à la fête avec des soucis d’ordre mécanique pour Moullan (turbo), phase de réglage dans l’habitacle pour Bardeur/Naigon et sortie de route violente également dans Safer pour Boyer/Lai Kon qui étaient contraints à l’abandon.

Dès lors la course prenait une tournure inattendue avec un Dorseuil qui enfonçait le clou dans Radiers1 face à un Law Long néanmoins accrocheur. La deuxième boucle démarrait par l’annulation du deuxième passage de Sainte Marguerite et dans Radiers2, Law Long jouait le coup en signant le meilleur temps devant l’inévitable Dorseuil qui calquait son rythme. Barret payait 22s4 en 13Km9 permettant au quintuple champion en titre de remonter P2 au scratch. De son côté, SCF cravachait pour revenir dans le top10.

L’ultime boucle du Samedi disputée en nocturne permettait à Law Long de signer une nouvelle référence dans Sainte Marguerite3 en revenant à moins de 20 secondes de Dorseuil au général. Barret conservait son podium provisoire alors que SCF poursuivait sa remontada à moins d’une minute du podium. La première étape prenait fin avec un ultime passage dans Radiers sur un rythme infernal pour les hommes de tête. Pour preuve, la meilleure performance outre Law Long et Dorseuil était signée Barret à plus de 40 secondes du scratch, un gouffre ! De son côté, SCF connaissait de nouveaux déboires et voyait ses possibilités de revenir au contact du podium repoussé à plus d’une minute. Malgré ses soucis, Moullan parvenait à pointer au pied du podium provisoire.

Au terme de cette première étape l’écart était conséquent en pointe avec plus de 15s au bénéfice de Dorseuil alors que le troisième homme Barret était déjà pointé à plus d’une minute quarante.

PosEquipage/ VoitureCatChrono
1.logoDorseuil Damien – Hoarau Jérémy
Ford Fiesta Rally2
Rally2 41’22s9
2.logoLaw-Long Thierry – Balbolia M.
Volkswagen Polo Gti R5
Rally2 +16.62
3.logoBarret Giani – Couhet Ludovic
Škoda Fabia R5
Rally2 +1:41.73
4.logoMoullan Farouk – Clain Yannick
Volkswagen Polo Gti R5
Rally2 +2:42.26
5.logoSam-Caw-Freve S. – Joseph M.
Ford Fiesta R5
Rally2 +2:47.27
6.logoBangui Nazim – Silvestre Corentin
Peugeot 208 Rally4
Rally4 +2:52.01
7.logoLaup Jonathan – Dalleau Emeline
Peugeot 208 Rally4
Rally4 +2:59.53
8.logoBardeur Olivier – Naigon Fabrice
Peugeot 208 T16
Rally2 +3:00.94
9.logoBeurard Yann – Cazanove Ludovic
Citroën DS3 R3T
R3 +3:03.85
10.logoSery G. – Nativel V.
Mitsubishi Lancer Evo IX R4
R4 +3:34.90
Classement Etape 1 RDE23

Une deuxième étape à rebondissements…

L’étape dominicale était pour le moins complexe à aborder avec une météo très instable en début de matinée dans l’Est. Dans le premier parc d’assistance, un choix pneumatique s’imposait et Law Long tentait « un coup de poker » en optant pour des pneus et réglages « wet » misant sur une chaussée mouillée. Barrt effectuait le même choix alors que les informations terrain parvenant au eader le faisait opter pour des gommes et réglages sec. Dans la première boucle le ciel se dégageait et du fait des alizés l’asphalte séchait assez rapidement hormis en sous bois et dans la partie chemin Maya toujours humide. Dorseuil augmentait son avance de plus de 6 secondes sur Law Long, portant l’avance à plus de 23 secondes au général. Dans ces conditions, SCF reprenait 37 secondes à Barret en 16Km90 en avalant Moullan toujours confronté à des soucis d’ordre mécanique. Il restait alors moins de 30 secondes entre Barret et SCF.

Dans la deuxième boucle sur le même terrain, tous les équipages optaient pour les mêmes réglages et Dorseuil se contentait d’expédier les affaires courantes mais s’alarmait d’un soucis de liaison radio dès le départ de Vincendo2. Il signait néanmoins son meilleur chrono sur ce tracé sans notes…Stéphane SCF devançait chaque fois Barret mais avec un chrono insuffisant pour avaler son retard (5s9 de repris au total) qui restait à 27s5. Toutefois le coup de théatre venait de l’équipage Law Long/ Balbolia qui restait bloqué près de 4 minutes avec un boulon d’axe de pédale d’embrayage sectionné à 3Km de l’arrivée. La VW était alors bloqué sur le bord de la spéciale avec u poteau devant le capot et l’impossibilité de reculer puisque Thierry avait « cablé » suite à son soucis d’embrayage soudain pour éviter un portail. Suite à l’intervention de plusieurs spectateurs sur zone, l’avant était décalé et aidé par ces spectateurs poussant sa voiture, il parvenait à rejoindre l’arrivée en annihilant toutefois toute chance de bien figurer au classement final. A l’assistance suivante, l’équipe de Thierry surnommée « team savate deux doigts » réglait le pare brise fissuré sous surveillance des commissaires techniques et fixait le problème de la pédale d’embrayage.

L’ultime boucle permettait à SCF de signer deux nouveaux temps scratch impériaux mais échouant à seulement 4s5 de Barret au général. Du fait des déboires des uns et des autres, le petit ilois Giani Barret héritait d’une P2 inespérée à plus de 2 minutes du vainqueur Dorseuil. SCF accrochait donc une place podium devant Moullan et Bardeur qui résistait au retour attendu de Law Long qui avalait Beurard et Bangui dans Carron Ango3.

Damien Dorseuil renoue donc avec la victoire un an tout juste après sa violente sortie du RDE22. Sa dernière victoire remonte au Tour Auto 2022 sans qu’il ait pu la fêter en temps réel pour les raisons que l’on connait.

Meilleurs temps:

  • Dorseuil/Hoarau (Ford Fiesta MkII Rally2) 4 MT (ES1,2,7,8)
  • Law Long/ Balbolia (VW Polo Gti Rally2) 4 MT (ES4,5,6,9)
  • Sam Caw Freve/ Joseph (Ford Fiesta MkI Rally2) 3 MT (ES10,11,12)

Leaders successifs:

  • Dorseuil/Hoarau (Ford Fiesta MkII Rally2) ES1 à ES12 (arrivée)
PosEquipage / VoitureCatégorieChrono
1.logoDorseuil Damien – Hoarau Jérémy
Ford Fiesta Rally2
Rally2 1h13’31s2
2.logoBarret Giani – Couhet Ludovic
Škoda Fabia R5
Rally2 +2:18.27
3.logoSam-Caw-Freve S. – Joseph M.
Ford Fiesta R5
Rally2 +2:35.10
4.logoMoullan Farouk – Clain Yannick
Volkswagen Polo GTI R5
Rally2 +3:32.00
5.logoBardeur Olivier – Naigon Fabrice
Peugeot 208 T16
Rally2 +3:56.12
6.logoLaw-Long Thierry – Balbolia M.
Volkswagen Polo GTI R5
Rally2 +4:04.36
7.logoBeurard Yann – Cazanove Ludovic
Citroën DS3 R3T
R3 +4:10.98
8.logoBangui Nazim – Silvestre Corentin
Peugeot 208 Rally4
Rally4 +4:21.56
9.logoLaup Jonathan – Dalleau Emeline
Peugeot 208 Rally4
Rally4 +4:21.60
10.logoSery G. – Nativel V.
Mitsubishi Lancer Evo IX R4
R4 +5:17.37
Classement final RDE23
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais