dimanche, juillet 14, 2024
spot_img

Rallye des Corbières, objectifs atteints…

Dans la narbonnais, deux équipages réunionnais étaient alignés ce week end avec des montures et des objectifs très différents. Loïc Grondin/ Kevin De Berge (Hyundaï i20 Rally2) avaient pour principal objectif de retrouver automatismes et plaisir de rouler après une longue interruption (sortie de route de Kevin en Septembre avec triple fracture vertébrale) alors que Joël Boyer/ Théo Grondin (Peugeot 208 Rally4) disputaient leur première épreuve ensemble sur une voiture toute neuve de chez Rossel Compétition en vue de parfaire leur préparation pour le Championnat local réunionnais et notamment son volant 208.

Le Rallye des vins de Corbières proposait deux étapes et deux boucles de deux spéciales. Le premier jour était une forme de mis en jambes avec un total d’une trentaine de kilomètres face à la montre. Avant même le premier chrono, l’équipage de la Hyundaï était confronté à des soucis d’embrayage dès la sortie du parc mais parvenait finalement à s’aligner au départ non sans avoir pris un paquet de pénalités dans la besace. Néanmoins, l’essentiel était sauf puisqu’aucune déclaration de mise hors course n’était proclamée et l’équipage pouvait finalement disputer les quatre spéciales du jour. Toutefois, ils s’élançaient bien loin dans la caravane et trouvaient sous leurs roues des trajectoires polluées par le passage des deux roues motrices les précédant. Etape solide toutefois avec des P7 dans la première boucle avant de parfaire leur connaissance du terrain pour la deuxième passe en alignant deux P5. « On a pu rouler cette première étape et c’est bien le plus important, » expliquait le tandem au soir de la première étape. « Les routes sont très différentes et c’est notre premier rallye ensemble. On doit beaucoup travailler sur le comportement de la voiture en appui latéral à haute vitesse mais globalement on est plutôt satisfaits. Concernant le classement ce n’est évidemment pas une priorité, surtout avec les pénalités (2m40 NDLR) dont nous avons écopé ce matin.« 

De son côté, le pilote de la Peugeot 208 était très concentré et appliqué. Après les quelques repères à prendre avec son nouveau navigateur, Joël poursuivait son apprentissage. « Pour la première boucle, Yohan (Rossel NDLR) m’a mis des réglages confort avec lesquels je me sens en parfaite confiance. » détaillait le pilote. « Dans le rapide Théo m’est d’un grand soutien, il a parfaitement assimilé le système de notes développé avec Yohan et il me motive en me donnant une grande confiance notamment dans le vite. Pour la deuxième passe, Yohan a durci la voiture lui donnant davantage de performance et on y va étape par étape. » Mission accomplie pour cette passe puisque l’équipage améliore ses performances de deux secondes au kil dans la première pus une au kil dans la longue de 14km. Joël se déclarait toujours aussi confort et mesurait l’apport de son coach. « C’est incroyable le pas en avant grâce aux conseils et à la méthode de Yohan. C’est comme s’il suffisait d’appliquer ce qu’il dit. Tout est là. On prend un plaisir incroyable et on mesure immédiatement les conséquences de chaque décision.« 

La deuxième étape présentait un profil très différent avec des tracés inédits pour la caravane et une particularité dans la deuxième de proposer un terrain extrêmement rapide.

Dès la première, Loïc Grondin et Kevin De Berge démarraient de la plus belle des manières avec un temps scratch pour le tandem à bord de la Hyundaï i20 Rally2. Pour sa dixième saison de rallye, Loïc signe donc son premier meilleur temps devant des concurrents qui découvraient également ce tracé. En s’élançant depuis la septième place au départ de cette deuxième étape, les conditions de roulage lui permettaient d’affronter un terrain sensiblement équivalent à celui des références locales. L’équipage poursuivait sur un rythme élevé et dans la plus rapide bouclait les 13km de l’ES6 à 113km/h de moyenne. La spéciale la plus rapide que le duo ait jamais avalé. Alors que cette paire disputait son premier rallye ensemble, il aura fallu un peu de temps pour affiner le système de notes. Visiblement le boulot et la réflexion ont payé avec des performances honorables même si l’essentiel était ailleurs. « Le plus important pour nous était d’aligner des kilomètres, » expliquait Kev’ « Pour Loïc, il lui fallait reprendre en mains ce qu’il considère comme une nouvelle voiture tant le travail de démontage/remontage a été important durant l’intersaison. Par rapport au Loïc que je cotoyais à la Réunion, je l’ai trouvé transformé. Ca fait super plaisir. En ce qui me concerne, c’était la première fois que je remontais dans un baquet depuis mon accident au Rallye de l’Est. Grâce au gros travail de renforcement musculaire, tout s’est parfaitement déroulé. Aucune douleur, aucune gêne. Je me sens même moins fatigué qu’avant l’accident lors des recos. Un mal pour un bien en somme… » s’amusait le copilote. De son côté, Loïc Grondin était évidemment satisfait de cette première expérience métropolitaine. « Je suis évidemment super fier de ce premier temps scratch, mais au-delà des résultats, je voulais surtout valider en course le remontage et tous les changements que nous avons apporté à la voiture. Elle est maintenant parfaitement saine. Avec Kev’ on a également affiné mon nouveau système de notes. Il fallait valider tout ça en course et j’ai mis un peu de temps à prendre totalement confiance. Ca va de mieux en mieux et j’ai pris énormément de plaisir. » Interrogé quant à son avenir sportif et la possibilité de voir cette hyundaï de retour à a Réunion en ouverture de saison, Loïc expliquait. « On doit tout mettre dans la balance cette semaine et voir si je dispute une ou plusiers autres épreuves en métropole avnat de rentrer la voiture. A vrai dire rien n’est décidé formellement pour le moment, on doit en discuter avec la famille Berfa et on prendra une décision cette semaine.« 

En cette deuxième journée, Joël Boyer se calait autour de la vingtième place avec une appréhension non feinte au départ du premier passage. « C’est extrêmement rapide notamment dans la deuxième, » relatait-il. « Ce sont vraiment des sectons auxquelles je ne suis pas habitué. On verra… » Au terme du premier passage, le pilote était pour le moins rassuré. « C’était vraiment impressionnant en course. C’était non seulement très vite mais aussi très bosselé, on était ballotés dans tous les sens mais en appliquant les conseils de Yohan, tout s’est bien passé. » Au bilan de cette deuxième course du triptique d’avant saison, le rookie 208 est ravi de ces expériences. « Par rapport aux Roches brunes c’était plus dur, plus roulant, plus long mais j’ai découvert de toutes nouvelles sensations à haute vitesse. On prend de l’expérience et la confiance vient cran par cran. Je mesure le travail qu’il me reste à faire mais avec Yohan, j’ai une feuille de route très claire. On a pu tester les nouveaux Pirelli en course et ils sont vraiment bien. On a trouvé les bonnes pressions et les réglages correspondant. Je ne me suis jamais fait de chaleur et je n’ai pas le sentiment de forcer. La Peugeot 208 a besoin d’un pilotage très cohérent et il faut être patient sur les phases d’accélération en sortie de courbe. Je n’y arrive pas encore à chaque fois mais ça va de mieux en mieux. Avec Théo (Grondin NDLR) on est vraiment bien calés maintenant et on va pouvoir continuer à progresser. » Avant de tourner la page, Joël tenait à ajouter: « Je tiens vraiment à féliciter Loïc pour son scratch, compte tenu de notre méconnaissance de ce genre de terrain, c’est vraiment une belle perf’…« Joël et Théo auront une ultime occasion de revoir leurs fondamentaux dans trois semaines à l’occasion du Rallye de Lozère, deux semaines avant le kickoff réunionnais.

Yannick Vivens impérial lors de la première étape était confronté à des soucis de direction assistée et devait laisser le lead lors de la deuxième en se contentant de la dernière marche du podium final. C’est Eric Rousset/ Christophe Sauce qui imposent leur Citroën C4 WRC en haut des feuilles de classement.

CLEQUIPAGE VOITURE CLASSE 
1ROUSSET Eric/ SAUCE ChristopheCitroën C4A8W58m41s2
2LECHARTIER Ayrton/ MANENT RoselyneSkoda FabiaR5/Rally2+ 00:20.6
3VIVENS Yannick/ ALLE ElodieCitroën DS3R5/Rally2+ 00:45.6
4FASSIO Bertrand/ EUSTAQUIO PhilippeAlpine A110RGT/FRGT+ 01:20.3
5CARDENAS Benjamin/ FONTANA AlexandraPeugeot 306F214+ 01:37.9
6ESPINASSE Lionel/ GAIOT ClarisseSkoda FABIAR5/Rally2+ 01:38.4
7SERIEYS Jeremie/ CRESPIN StéphaneRenault CLIO R3R3+ 02:31.4
8PUEYO Florent/ ROUCHE NathaliePeugeot 208Rally4+ 02:57.8
9TURCO Jeremie/ BORNE DamienSkoda FABIAR5/Rally2+ 03:23.9
10ESCUDIER Maxime/ LACALLE EstelleRenault CLIOR3+ 03:25.4
11OLMI Gaëtan/ TURIERE FrédéricHyundai I20R5/Rally2+ 03:49.2
12GRONDIN Loïc/ DE BERGE KévinHyundai I20R5/Rally2+ 03:50.0
13ROUQUETTE Sylvain/ MERCIER MarjorieRenault CLIO VRally5+ 03:57.9
14CARRERE Adrien/ LEGRAND VincentSkoda FABIAR5/Rally2+ 04:23.3
15ALBIN Tom/ ARENAS TomPeugeot 206 XSF213+ 04:33.1
16VOISIN Lionel/ HONORE NicolasPeugeot 208 VTIR2+ 04:39.2
17CHIBAUDEL Dominique/ DELOUSTAU VincentRenault CLIORally4+ 04:42.1
18BAUDIERE Lionel/ IMBERT GuillaumePeugeot 208R2+ 04:45.4
19PADILLA Thierry/ FURLANO AurelieOpel KADETTF212+ 04:59.4
20BOYER Joël/ GRONDIN TheoPeugeot 208Rally4+ 05:07.7
Classement final Rallye des Corbières 2023
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais