samedi, avril 20, 2024
spot_img

Reconnaissances: inside ASARéunion…Etape 2

Nous poursuivons la présentation des épreuves spéciales en vue du Rallye du Sud Sauvage (#RSS23) prévu les 20 et 21 Mai en guise de kickoff 2023. Après la première étape du Samedi 20 Mai, direction l’étape dominicale et ses deux tracés sous forme de boucle qui sera à parcourir trois fois.

ES7,9,11 Manapany les Bas 5km600 Scratch 2022: Law Long/Balbolia (VW Polo Gti Rally2) 4’24.2

Ce tracé démarre sur un ruban asphalté de très bonne tenue sur la RD32 (route de carosse). Large, avec des appuis francs, en montée la bonne pression pneumatique sera indispensable dès le départ pour espérer creuser un léger écart. Les concurrents prennent ensuite à gauche dans la rue Adénor Payet. Etroite, en montée, bordée de canne à sucre déjà bien haute, cette section présente un profil relativement dégradé avec une présence résiduelle d’eau, de boue ou de poussière en certains endroits. Les concurrents devront se méfier de la présence de pierres enchâssées dans certaines cordes. Place ensuite à une montée plus franche dans le chemin Jessy avec une voie plus large mais nécessitant une belle motricité. Les voitures les plus puissantes y feront la différence avec plusieurs longues courbes en appui. Attention à l’intersection Payet/Jessy assez dégradée et des risques de crevaison réels. Les plus précis pourront y faire des écarts de temps parfois importants par rapport à ceux qui commetraient la moindre erreur terriblement couteuse en temps.

ES8,10,12 Manapany les Hauts 4km620 Inédit

Les plus anciens pratiquants ont déjà roulé sur ce secteur avec des tracés variants. Néanmoins, cette spéciale est inédite dans cette configuration et sera donc une réelle découvert pour les concurrents rescapés. Particulièrement courte, certains écarts pourront néanmoins y être creusés pour ceux qui auront préparer au mieux ce tracé lors des reconnaissances. Comme de coutume, préparer ne signifie pas limer puisque plusieurs pièges attendent ceux qui rouleront sans écouter les notes. En effet, avec trois passages sur ce tracé la pollution boue et poussière y sera bien présente. La remière section démarre sur une courte distance sur du béton avec une succession de virages extrêmement serrés en descente sur des pneus pas encore à l’optimum de leur pression et température idéale. La deuxième section sur la fin du Chemin Lacarre et dans le chemin des Bambous propose une voie plus large au revêtement confortable recélant quelques cordes possibles pour les plus téméraires. Attention toutefois aux passages dans les sous bois où l’humidité permanente provoquera des changements importants d’adhérence. La dernière section (rue Adénor Payet et Jules Vienne) prend du rythme avec quelques gros freinages et permettra de profiter à plein de la puissance des motorisations. Véritable spéciale piège, les écarts peuvent y être relativement importants du fait des changements de rythme, d’adhérence et d’approche stratégique.

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais