mardi, mai 28, 2024
spot_img

Retour de la F1 ce week end et Sprint Race…

C’est à Baku, capitale de l’Azerbaidjan que la Formule 1 fait son retour sous les projecteurs ce week end. Après une pause d’un mois, la catégorie reine reprend ses activités sur une piste pour le moins atypique.

Le tracé de Baku est un circuit très particulier et peut être scindé en trois profils distincts ajoutés les uns aux autres. depuis l’introduction de ce tracé de 6km003 en 2016, les faits de course y ont été variés et nombreux lors de chacune des confrontations. Entre les virages serrés et étroits de la vieille ville et les boulevards de l’artère principale, tout est affaire de compromis. Impossible d’avoir la configuration parfaite pour chacun des secteurs. Baku reste un casse-tête permanent tant pour les techniciens que les ingénieurs ou les stratèges. Pour les pilotes, il faut sans cesse s’adapter à un rythme très différent et rester sur ses gardes en permanence tant certaines sections proposent des trajectoires très différentes avec des contacts souvent rédhibitoires.

Ce circuit urbain propose 51 tours pour le GP du Dimanche soit 306km049. Le record de la piste date de 2019 avec Charles Leclerc (Ferrari) en 1’43.009. Dex zones de détection DRS sont situées avant chacune des immenses lignes droites faisant tant hurler (mais souffrir ) les blocs moteur.

A l’occasion de cette reprise, la F1 remet en scène les « courses sprint ». Pour cette troisième saison de ce nouveau concept introduit à Silverstone en 2021, le format a été remodelé. Par ailleurs, les promoteurs ont annoncé les autres meetings qui utiliseront également ce système de courses et de points. En complément du GP d’Azerbaidjan, ce sont 5 autres GP : Autriche (RedBull Ring), Belgique (Spa Francorchamps), Qatar (Losail), USA (Circuit des Amériques) et enfin Sao Paulo (Interlagos) qui sont concernés.

Course Sprint comment ça marche?

Une course Sprint est comme son nom l’indique un véritable Sprint d’une centaine de kilomètres durant laquelle il s’agit de performance pure. Aucun passage au puits n’est nécessaire (à moins d’un soucis majeur évidemment). Ces courses Sprint, sont complémentaires à la course principale du Dimanche. Le Sprint se déroule Samedi et à Baku propose 17 tours (30 minutes de course environ). L’an passé ce sont les résultats des qualifications qui déterminaient l’ordre primordial de la grille de la course sprint. Le résultat du Sprint conditionnait alors la grille de départ du Dimanche.

Cette année, le format global évolue: la première séance de qualifications se déroulera le Vendredi et déterminera la grille du Dimanche. Une deuxième séance de qualification plus courte se déroulera le Samedi matin en remplacement de l’habituelle FP2 et c’est cette courte qualif désormais requalifiée « Sprint Shootout » qui déterminera la grille de départ de la Course Sprint. La deuxième séance de qualifications sera bâtie sous le même format que les qualifs habituelles d’un GP mais avec des segments plus courts. Ainsi SQ1 sera de 12 minutes, SQ2 10 minutes et SQ3 8 minutes. Les pneus neufs sont obligatoires pour chaque session et définis à l’avance: Medium pour SQ1 et SQ2 et Soft pour SQ3. Désormais la journée du Samedi est totalement autonome sans impact sur le GP à proprement parlé.

Du fait de ce format, la tension sera extrême tant pour les pilotes que pour les ingénieurs et techniciens. Tout ce petit monde n’aura donc désormais plus qu’une heure en piste pour recueillir des data, trouver le bon set up, comprendre et anticiper le fonctionnement des pneumatiques et être au meilleur compromis possible très rapidement en vue des deux courses attribuant des points au championnat: Sprint et GP dominicale.

IntituléDuréeLocalEuropeRéunionAntillesVietnam/
Thailande
Vendredi 28 Avril
FP160′13h3011h3013h3005h3016h30
Qualifications60′17h0015h0017h0009h0020h00
Samedi 29 Avril
Sprint Shootout45′12h3010h3012h3004h3015h30
Course Sprint17 tours17h3015h3017h3009h3020h30
Dimanche 30 Avril
GP d’Azerbaidjan51 tours15h0013h0015h0007h0018h00
Programme GP Azerbaidjan 2023
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais