samedi, mars 2, 2024
spot_img

RSJ23: J’ai vu le monstre…

Ce que l’on appelle le monstre à la Réunion pour cette saison est le plus long tracé de l’année. Disputé à l’occasion du Rallye de Saint Joseph fin Octobre, ce chrono de 25Km620 s’annonce technique, exigeant, varié au possible et sans doute point de bascule du RSJ23 et pourquoi pas du Championnat. J’ai eu l’honneur et la chance de parcourir ce tracé si attendu.

Mix de différents tracés déjà connus, la variante Terrass’23 parcourt certains tracés dans un sens inverse du sens traditionnel. Avec de très nombreux changements de rythme, en montant, en descendant…comportant des sections très rapides avec d’autres beaucoup plus techniques, Terrass’23 se présente comme un véritable moment de bravoure.

Fidèle à ses habitudes, l’ASA Réunion prend grand soin à ne pas utiliser des « chemin canne » bétonnés si abrasifs pour les pneumatiques et destructeurs pour les suspensions (notamment des plus modestes voitures) et finalement souvent peu intéressants en termes sportifs. Terrass’23 ne sera pas la spéciale la plus simple de la saison mais je vous parie que ce sera sans doute l’une des plus plaisantes pour les concurrents encore présents Samedi 28 Octobre au soir après les boucles de mise en jambes de l’après-midi. Le revêtement y est « smooth » et seule une petite portion de 2km (portion connue des concurrents) y présente un revêtement « des années 90′ mais largement praticable à haute (voire très haute) vitesse.

En ce qui concerne l’organisateur, proposer de tels monuments ne fait absolument pas partie de la mission la plus aisée (et la moins chère!). « A l’ASA Réunion, on opte pour des épreuves intéressantes avant tout pour les concurrents! » assène Muriel Rajoël la Présidente du club dyonisien. « C’est un choix osé et risqué financièrement mais une ASA n’est pas là pour engranger des bénéfices. Quand une épreuve nous permet d’engranger une plus-value, elle est immédiatement réinjectée dans les épreuves suivantes dans l’intérêt des pratiquants et du public évidemment.« 

A noter que pour ce #RSJ23 plusieurs nouveautés sont attendues notamment dans l’intérêt du public et de leur accès aux tracés. « Nous sommes loin d’être au top, » explique ainsi Muriel. « chaque épreuve doit nous permettre de parfaire nos savoir faire et d’améliorer nos process dans l’intérêt premier de la sécurité tant des pratiquants que des spectateurs. Le deuxième axe d’évolution de nos rallyes est évidemment l’intérêt rallystique. « 

cedric garcia
cedric garciahttp://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais