mardi, juillet 23, 2024
spot_img

RSL23, stats en stock 1/3

La liste des engagés est disponible depuis ce jour, veille de reconnaissances en vue de la deuxième manche de la saison. Nous vous proposons une collection de statistiques qui évoluent en grande partie l’occasion de cette épreuve de format régional de moins de 40km face à la montre.

Le groupe R ultra majoritaire…

Law Long/ Balbolia VW Polo Rally2 credit Kevin De Berge
PosGroupeEngagés% totalClasses
1Groupe R3048,396
2Groupe N1320,973
3Groupe F20001117,744
4Groupe GT112,91
Répartition engagés par groupe

Comme de coutume et même de plus en plus, le groupe technique le plus récent (Groupe R) est de loin le plus présent sur la liste des engagés avec 30 bolides soit près de la moitié du plateau. A l’occasion de cette course, le Groupe N (voitures les moins évoluées) confirme sa place de second comme lors du RSS23 mais voit grossir dans ses rétroviseurs le F2000 qui ne compte que deux engagés de moins. Le F2000 est également le seul groupe à aligner des voitures dans chaque classe de cylindrée. Enfin notez qu’une seule voiture du GT est alignée.

Les Rally4 en force…

PosClasse de cylindréeEngagés% dans son groupe% total engagés
1Rally493014,5
2Rally2723,311,3
2R2+R2J723,311,3
2N3753,811,3
3N2646,19,7
4F2/14545,48,1
5R3413,36,4
6F2/13327,34,8
6A6K342,84,8
7Rally526,73,2
7F2/12218,23,2
7A8228,63,2
8R413,31,6
8F2/1519,01,6
8GT1011001,6
8A7S114,31,6
8A6114,31,6
Ventilation engagés par classe de cylindrée

Le Rally4 est présent en totalité des voitures disponibles à la Réunion à l’occasion de cette épreuve. Les 9 bolides représentant 14,5% du plateau total et le tiers du groupe R. Malgré des disparités nettes d’expérience des divers équipages, nous devrions avoir là une fois encore de belles bagarres. La deuxième marche du podium est occupée par les bolides se battant habituellement pour le gain de la victoire avec les Rally2. Toutes sont engagées, reste à valider que toutes seront bien alignées au départ, je dis ça, je dis rien… Avec le même nombre d’engagés, le R2 et le N3 se bousculent mais doivent partager cette deuxième marche. Enfin le podium est complété par le N2 qui perd une unité comparativement à la manche d’ouverture. De cette ventilation, il faudra noter l’absence des grosses N4 ainsi que des plus petites des cylindrées puisque le N1 et le R1 sont absentes du line-up.

Deux roues motrices et gang des tractions…

Yann Beurard/Ludovic Cazanove DS3R3 credit Kevin De Berge

Sur cette liste des engagés, 11 bolides sont à quatre roues motrices soit 17,7% du plateau. Est-il besoin de préciser que du coup 82,3% sont des deux roues motrices? Comme j’ai eu l’occasion de l’écrire à plusieurs occasions, ce Rallye de Saint Leu, de par ses particularités et son tracé atypique pourrait bien permettre aux deux roues motrices de briller comme jamais. Moins contraignantes sur du serré à basse vitesse sur du tortueux en descente, les 2 pattes gommeront une partie du débours concédé dans les parties montantes à gros moteur ou sur les quelques secteurs à haute vitesse en appui…Il faudra évidemment surveiller la nouvelle version de la pure propulsion de Malik Unia en F2/14.

Concernant le gang des tractions, l’occasion sera donnée aux plus revanchards partis à la faute de façon précoce lors de l’ouverture de saison à tenter un truc pour tenter de déloger ce diable de Yann Beurard. Bon courage car ce type de tracé devrait parfaitement convenir à la DS3R3 qui a visiblement rangé aux oubliettes ses soucis récurrents de boite de vitesse de l’an passé. Grosse iconnue en ce qui concerne Patrice Delaunay qui n’a pas eu l’occasion lors du RSS23 d’exploiter et prouver le bien fondé de son passage en F2/15.

Article précédent
Article suivant
cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais