mardi, juin 18, 2024
spot_img

Samuel Hoarau le chanceux…

S’il y en a un qui possède un ange gardien lui permettant de poursuivre son apprentissage, c’est bien Samuel Hoarau, vainqueur 2023 de la coupe de classe Rally5. Le garçon est rapide et même très rapide, c’est indéniable ! Ainsi à l’occasion du Rallye de Petite Ile, il signait 10 temps de classe sur 12 possibles.

Toutefois, comme tout jeune, Sam’ est encore en apprentissage et l’essentiel reste de gommer ses petites erreurs. Entrainé par la fougue des jeunes pilotes (il ne dispute « que » sa deuxième saison) il doit encore apprendre à se tempérer et surtout acquérir certains automatismes. Dans l’ES5 du RPI24 (premier passage en nocturne dans Manapany les bas), il se faisait piéger et aurait bien pu en rester là pour le compte. « Je ne peux m’en prendre qu’à moi, » expliquait, lucide le leader du Rally5 et du classement Junior. « Lors des deux premières passes j’avais identifié un virage dans les épingles deux kilomètres après le départ sur lesquels ma note n’était pas bonne. Je ne les ai pas corrigé immédiatement à l’assistance. Pour le passage de nuit, j’avais encore mon ancien bouclier avant et j’avais estimé qu’il n’y avait pas besoin de le percer pour fixer les feux de virage (appendices lumineux fixés aux angles des pare chocs qui permettent « d’éclairer » les cordes NDLR) puisque nous devons fixer un nouveau bouclier avant le Tour. Comme je roule uniquement aux notes et qu’elle n’était pas corrigée, j’ai simplement zappé le piège puisque de nuit je n’avais plus de visuel. C’est entièrement de ma faute.« 

Tout penaud, le jeune pilote se retrouvait bloqué purement et simplement dans les cannes. « On s’est retrouvés coincés sans comprendre comment je m’étais retrouvé là. On aurait bien pu rester coincés mais heureusement il y avait des spectateurs qui nous ont aidé à repartir. Sans eux, la course s’arrêtait.« 

Après avoir perdu une bonne trentaine de secondes dans l’incident, il parvenait néanmoins à repartir sans dommage sur la Renault Clio Rally5. « J’ai appris par la suite que c’était François Turpin (propriétaire d’une Renault Clio Rally4 qui devrait prochainement effectuer son retour à la compétition NDLR) et son frère qui m’ont permis de me sortir de cette situation. Un immense merci à eux. Finalement on a pu rallier l’arrivée pour mon plus grand plaisir et la fierté de Papa (Dominique Hoarau, lui-même pilote d’une Renault Clio Rally3 NDLR) »

Toujours lucide sur son parcours, Samuel ajoutait: « c’est vrai que j’ai de la chance sur ce coup là. Etre rapide ne suffit pas. Il faut que je sois plus réactif en corrigeant immédiatement toute erreur dans mes notes. J’ai bien retenu la leçon!« 

En ce qui concerne l’aspect purement sportif, Samuel Hoarau, copiloté cette année par Stéphane Duverger termine vainqueur en Rally5, FRC5, Junior et à une place de l’intégration dans le top20, synonyme de points supplémentaires au Championnat. « Sans cette grossière erreur, je me serais retrouvé dans le peloton des Rally4 mais surtout avec des points scratch. Dommage mais encore une fois, c’est le prix des erreurs…et encore j’aurai pu payer bien plus cher!« 

Samuel a disputé jusqu’à présent 8 rallyes et comptabilise 5 victoires de classe, un titre Rally5 en 2023, pour un seul abandon (RSJ23).

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais