lundi, mars 4, 2024
spot_img

Sébastien Loeb chez un constructeur français?

Et pourquoi pas? Bien que tout ne reste que projective, il est possible (les probabilités viendront plus tard) que la légende vivante poursuive sa carrière avec un retour chez un constructeur français. Au-delà des conjonctures, gardez cet spéculation intellectuelle dans un coin de votre esprit…on ne sait jamais! Suivez bien, on vous explique…

A l’occasion de la présentation de la nouvelle monoplace de Formule 1 en Grande Bretagne Jeudi dernier (16 Février), Renault a lâché quelques infos off record. Le constructeur au losange travaillerait sérieusement sur son retour en Rally Raid par le biais de sa marque Dacia. Selon plusieurs de nos confrères, c’est bien par le biais du Duster que le français envisage son retour au Dakar. La firme connait évidemment déjà cette mythique épreuve pour avoir notamment motoriser le buggy de Jean-Louis Schlesser qui s’était imposé au virage du millénaire en 1999 et 2000. Toujours en recherche d’innovation un Renault Tango Diesl RX4 avait même été aligné en 2002 et toujours pas Schlesser.

Renault Kangoo RX4 motorisé par un bloc 19 Dci en 2002.

Le big boss de Renault Luca De Meo n’a jamais caché ses ambitions et son souhait de voir Renault revenir sur les pistes. en fin de saison passé, son envoyé spécial Davide Brivio avait aperçu fouinant dans le bivouac. Bonne nouvelle pour Renault/Alpine/Dacia puisque le Directeur exécutif d’Alpine n’est autre que Bruno Famin depuis Février 2022. Il s’agit là d’une pièce maitresse. Cet organisateur hors paire était le patron officiel de Peugeot Sport de 2012 à 2019 et donc bien présent pour le triplé de 2016 à 2018 sur les pistes du Rally Raid le plus célèbre du monde.

Jean Louis Schlesser Renault Ménage Buggy vainqueur Dakar 1999 et 2000

Le projet actuel repose sur une motorisation hybride utilisant des carburants novateurs. Hors, du fait de son engagement officiel en F1, renault ne peut être sur tous les terrains. Ce serait donc Dacia et son modèle le plus approprié Duster qui retient les faveurs. Ce Dacia Duster a déjà connu une première expérimentation de 2013 à 2018 par le biais d’une équipe rivée argentine mais bénéficiant du discret soutien de Renault Sport (devenu aujourd’hui Alpine).

Loeb BRX T1 2023 by Prodrive vainqueur du Dakar credit Eurosport

Comme en F1, Renault se dirigerait vers une collaboration avec une firme anglo-saxonne. M-Sport est jugé trop proche de Ford pour une telle aventure et reste donc la solution Prodrive qui n’est en concurrence nulle part avec Renaut. Aujourd’hui impliquée en Endurance par le biais d’Aston Martin que la boite de David Richards a racheté à Ford en 2007, Prodrive est évidemment en lice pour poursuivre son aventure W2RC. Hors Sébastien Loeb arrive en fin de contrat en 2023. Bien que courtisé par Toyota et M-Sport, le pilote français pourrait bien défendre les couleurs d’un constructeur français et embarquer dans une voiture sous les couleurs de laquelle il n’a jusqu’alors jamais évolué officiellement. Alors Seb’ dans un baquet Duster le 1er janvier 2025 pour le départ du Dakar? Et pourquoi pas…

cedric garcia
cedric garciahttp://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais