vendredi, avril 19, 2024
spot_img

Tour Auto, vive le Diesel avec Cédric « Toto » Lebon et sa Séat…

L’ile de la Réunion avait déjà fait parler d’elle en compétition Rallye dans les années 90 avec la création originale d’une ZX Turbo D engagée en A8 et pilotée par Idriss Onian selon la volonté de Frédéric Foucque. Je me souviens que la presse national de référence (Echappement et Rallye Mag) s’étaient intéressé de près à cet OVNI lors de leur venue au Tour Auto au milieu des années 90.

Depuis le Diesel est tombé en désuétude (auprès des instances nationales) pour des raisons environnementales. Celà dit l’électrique est loin d’être un parangon de vertu pour le Rallye (bien au contraire même) pour peu que l’on s’intéresse de près à l’ensemble de la chaine.

Depuis quelque temps, Cédric Lebon que la plupart des pouakés connaissent mieux sous le surnom de Toto inscrit une Séat Léon Cupra R motorisée en Diesel sur nos épreuves locales. Du fait de la couleur de la bestiole et de son postérieur en mode chasseur de guêpes, il est reconnaissable de loin. C’est en fait lors du Tour Auto 2022 que cette voiture est apparue sur nos routes. Ce sera donc le deuxième Tour Auto de Toto avec cette monture mais son 3eme Tour (2014 sur Clio RS N3). « J’attendais avec impatience ce Tour pour reprendre la compétition, » expliquait Cédric. « Je n’ai pas roulé en début d’année et ma saison démarre maintenant et je l’espère pour es 4 preuves restant au programme.« 

A l’instar de son devancier Idriss Onian, Toto ne tarit pas d’éloge sur le plaisir pris avec cette voiture quasi stock. « Par rapport à l’an passé, on va bénéficier d’une boite courte avec autobloquant. Sinon tout le reste est d’origine. Le moteur est stock avec seulement une reprogrammation du boitier. Même les cardans sont strictement d’origine. La boite de vitesse est une 6 d’origine à synchro. En fait, seuls les freins ont été modifiés avec des Brembo de 345. » Il faut dire que la bestiole hispanique affiche fièrement 220cv environ pour près de 460Nm de couple. Un monstre à la motricité énorme même s’il évolue avec des pneus promo (monte disponible pour usage quotidien et donc non spécifique racing). Notez que Toto n’a pas encore commencé à développer le châssis à proprement parlé. « Les suspensions sont des Bilstein 14 et on a encore de belles possibilités de développement avec ce seul poste.« 

Après un début de carrière il y a maintenant plus de 10 ans en 2012, sur Peugeot 206 (d’abord S16 F2/14 puis CC en F2/13), Cédric basculait en Renault Clio RSN3 en emportant ar deux fois sa classe de cylindrée (Rallye de Saint Joseph puis Tour Auto).

Pause de quelques années avant de revenir à la compétition en 2016 à bord d’une Renault Twingo RS en N2S bien plus sage. Comme nous l’écrivions, c’est en 2022 que Cédric revenait au volant de cette Séat Cupra A8. « Financièrement on s’y retrouve en prenant un maximum de plaisir avec mon copilote Judickaël (Gondin NDLR). La puissance et le couple sont dingues et on doit en permanence soigner nos trajectoires pour ne pas « cirer » à chaque sortie de courbe. » s’amusait-il. « Le Tour a cette ambiance si particulière: le podium de départ et d’arrivée, le monde sur les spéciales, la médiatisation. Pour un pilote c’est vraiment un moment particulier. »

Et puis pour tout vous dire, un train de pneus d’origine, 120 euros de carburant « qui vient de n’importe station« , l’engagement, celà laisse de la place pour une assistance tranquille avec les dalons et vivre la vraie course de l’intérieur…

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais