samedi, mars 2, 2024
spot_img

Tous les cadors présents jusqu’en fin de saison? DNS ou pas?

Cette mention DNS signifie littéralement « Did not start ». Comprenez par là n’apparaissant pas sur la liste des admis au départ. Le Tour Auto aura fait le plein d’engagés cette année mais il y a fort à parier que les engagés seront évidemment moins nombreux pour les épreuves à venir. Malgré l’apport important du VMRS lors de cette RDE23 pour la première fois sous les auspices de l’ASASMER, la liste des admis au départ pourrait bien réserver quelques surprises.

Lors de l’arrivée d’une voiture sur l’île de la Réunion, moult taxes et perceptions viennent alourdir le budget achat. Ce qui est valable pour une voiture « civile » l’est également pour une voiture de compétition. Afin de s’affranchir d’une taxation conséquente (taxation de 20 à plus de 30% en fonction de la cylindrée hors frais de transport) il est possible de la laisser « sous douanes »: carnet ATA pour une courte période de quelques mois pour les non résidents à l’instar de la Citroën C3 by CHL pilotée par Réhane Gany au Tour Auto 2023 ou « admission temporaire » pour une longue durée de 24 mois. Dans ce cas de figure la voiture doit impérativement repartir au maximum au bout de 24 mois avec obligation qu’un membre de l’équipage s’occupe de faire repartir la voiture.

Or, la Ford Fiesta MKII pilotée par Damien Dorseuil présente un profil particulier. Contrairement à d’autres bolides bénéficiant d’une admission temporaire longue durée de 24 mois, elle est rentrée en cours de saison en Octobre 2021. Elle doit donc obligatoirement repartir avant le 17 Octobre 2023 (avant le Rallye de Saint Joseph) en pleine saison rallystique locale alors que ses consœurs repartent traditionnellement entre décembre et Mars. La propriétaire de cette voiture peut néanmoins ne pas faire repartir cette bombinette en acceptant de s’acquitter des droits et taxes induits représentant 31,5% de la valeur d’achat compte tenu de la cylindrée de la voiture (entre 1500cc et 2000cc): 8,5% de TVA et 23% d’octroi de mer régional et local. Cette voiture coutant plus de 200,000€ départ, c’est donc un total de plus de 60.000€ que le team devra débourser avant le Rallye de Saint Joseph pour réputer cette voiture définitivement réunionnaise et lui permettre de poursuivre sa vie sous nos latitudes.

Autre possibilité: effectuer un aller retour par avion entre la Ronde de l’Est et le Rallye de Saint Joseph permettant de repartir pour une boucle de 24 mois. Néanmoins, compte tenu des frais aériens, il s’agit là encore d’une somme importante à débourser entre la RDE23 et le RSJ23.

Notez que ces deux seules solutions sont envisageables. La douane veille au grain. Tout manquement à ces obligations entrainerait au mieux une retenue douanière de la voiture avec obligation de rentrer dans les clous et éventuellement une amende pour le moins salée compte tenu de la valeur de ce bolide.

cedric garcia
cedric garciahttp://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais