samedi, avril 20, 2024
spot_img

Z’istoir familles…

Le milieu du rallye regorge d’histoires familiales aux destins croisés. Même si chacun s’en défend, i aim comméraz ! En voilà u supplémentaire. On connait tous des histoires père et fils investis dans le rallye (à l’instar des Chauvineau), des histoires père contre fils parfois (nous n’abordons ici que contre d’un point de vue sportif et donc comme concurrents).

Il y a également nombre de duo formés de frères comme les Miranville à l’heure actuelle en volant 208 par exemple. Pour 2024 on se dirige vers un duel annoncé entre frangins. Même si celà ne va pas à son summum comme lors de l’ère des frangins Robert Willy et le toujours très regretté Romuald opposés dans le cadre du volant 206 en début de siècle, un nouveau duel est posé.

Il concernera cette fois les frères Boyer Alain et Laurent. Autant Alain fait partie des récents en rallye puisqu’il a évolué avec succès sur la Peugeot 206 F2/14 en 2023, Laurent quant à lui n’a plus reposé son auguste séant dans un baquet depuis 2002. Pour les plus jeunes, Lauren était un des furieux de la meute. A la fin du XXe siècle, il évoluait à bord de différentes Peugeot affûtées sous les couleurs du garage Bichet au Tampon. Laurent aura également e l’occasion de se faire plaisir au volant d’une grosse BMW M3. Plus près de nous en 2002, il a connu de belles heures et de jolis chronos avec la Mégane Maxi ex Philippe Maitre.

Laurent fait donc son retour après une génération de disette avec la désormais ancienne voitre de son frangin Alain qui évolue sur un autre projet cette année. Laurent va devoir se réacclimater avec la course même s’il est toujours resté pouaké et très présent dans les paddocks. « C’est vrai que je commence à bien connaitre la 206 d’Alain, » déclarait-il. « Mais je ne suis jamais remonté dans un baquet même pas à droite lors des séances d’essais d’Alain. J’ai trop peur quand je ne conduis pas et donc encore moins quand ce n’est pas moi qui pilote. » Riant aux éclats, il ajoutait: » va falloir se réhabituer à tout. Le défilement de la route, la pression, les jeunes concurrents, et même les moins jeunes aux dents longues!« 

Laurent sera aligné dès le kickoff à Saint Leu au volant de la 206 ex-Alain et ex-Lenormand. « Honnêtement, c’est comme le vélo, les automatismes devraient revenir assez rapidement. Mais je dois rouler avec un copilote rookie et je vais devoir reprendre toutes les notes de toutes les spéciales. Je n’ai aucune base et mon système m’est très personnel. Beaucoup de boulot en perspective. Heureusement Alain et Bertrand Mezino ont beaucoup travaillé sur la fiabilité de l’auto c’est toujours ça…techniquement, elle est déjà pas mal et il me restera à monter des triangles plus costauds. Pas d’objectif sportif mais l’idée est d’être au point pour le Tour Auto fin Juillet. J’ai vraiment hâte mais en même temps, ça va arriver très vite. On travaille…« 

cedric garcia
cedric garciahttps://www.motorsmag.fr
Grand sorcier du monde automobile, plume aiguisée, journaliste aguerri et reconnu, présentateur hors-pair.

Articles similaires

- Publicité -spot_img
- Publicité -spot_img

Derniers articles

fr_FRFrançais